Exposition

Mahacine Al Ahrach se lance dans l'exécution de portraits d’éminentes personnalités marocaines

Ouafaa Bennani,LE MATIN
14 Avril 2017
Mahacine-Al-Ahrach.jpg

L’artiste-peintre Mahacine Al Ahrach offre à voir, jusqu’au 25 avril, une collection de ses œuvres picturales à la galerie Mine d’art à Casablanca. Le vernissage de cette exposition a été honoré par la présence de nombreuses personnalités du monde de l’art et de la culture.

Toujours dans la foulée de son exploration des visages. Une thématique qu’elle a découverte il y a quelques années et dont elle continue de développer les traits et les sens. Car pour Mahacine, l'être humain n'est qu’une pluralité de visages, d'expressions et de regards différents émanant de la même source. «Les visages changeants des personnes sont une vérité que je veux personnifier dans mes œuvres tout en restant fidèle à ma palette de couleurs, mes techniques et à l'âme que transmettent ces visages», souligne l’artiste qui ne cesse d'arpenter les chemins de la recherche en quête de la perfection. «Certes, la destination est inatteignable, puisque je reste imparfaite. Mais à mes yeux, l'important est le voyage en soi».

Cette belle odyssée de l’immersion de Mahacine dans l’univers des visages a permis de dévoiler beaucoup de faces cachées qu’elle a pu extérioriser dans ses œuvres. «À travers un visage, on peut lire énormément de choses. J’ai constaté tout au long de cette recherche qu’il y a, par exemple, des gens qui montrent un visage autre que le leur. Donc, ils ont deux visages», explique l’artiste-peintre Mahacine Al Ahrach. Des visages très expressifs pleins d’émotion qui permettent de dévoiler les secrets profonds de la personne, ainsi que les changements d'attitude que l’artiste a pu transmettre avec beaucoup de maîtrise et de sensibilité. Mais en dehors de ces visages que nous avons coutume de voir dans ses travaux, cette dernière prestation se distingue par une collection de portraits de personnalités du monde de la politique et des arts, couronnée par deux magnifiques portraits de S.M. le Roi Mohammed VI.

Les autres portraits réalisés pour cette occasion sont, entre autres, ceux d’Abderrahmane El Youssoufi, Lahcen Zinoun et Faouzi Bensaïdi. À travers ces visages et bien d’autres, Mahacine nous renvoie vers un vrai diagnostic des sensations humaines, dans toute leur diversité. Tout en nous rappelant que le visage est un miroir qui reflète la personnalité qui se trouve devant nous et qui peut parfois en cacher d’autres.

À chacune de ses compositions picturales, l’artiste nous révèle qu’elle découvre l'existence d'«un nouveau visage et une nouvelle vérité de ce monde». Cette native de Tanger en 1969 est diplômée de l’École des beaux-arts de Tétouan où elle a suivi une formation de quatre années. Sa passion pour la gravure l’a motivée à se perfectionner dans des ateliers de gravure au Centre culturel français, de 2001 à 2005. Son lancement dans l’univers des arts plastiques en tant qu’artiste professionnelle ne l’a pas pour autant empêchée de faire d’autres stages de peinture, tout en exposant ses créations picturales dans plusieurs villes du Royaume et en Espagne. Avant de passer à la découverte des visages et leurs mystères, Mahacine Al Atrach est une passionnée de la nature dans son infini et de ses plus fins détails. Elle en explore, dans ses travaux, toutes les profondeurs et les merveilles.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
15 Juin 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés