Transfert

Nabil Dirar quitte l’AS Monaco après 6 saisons et rejoint Valbuena au Fenerbahçe

Youssef Moutmaine,LE MATIN
16 Juin 2017
Nabil-Dirar.jpg Nabil Dirar tente une nouvelle expérience en Turquie, après plus de 180 matchs avec l'AS Monaco.

Après six saisons passées à l’AS Monaco, où il aura remporté le titre de champion de Ligue 2 et de Ligue 1 et disputé la demi-finale de la Ligue des champions, Nabil Dirar a débarqué vendredi en Turquie où il devait s’engager avec la formation de Fenerbahçe.

Débarqué dans la principauté en 2012, une période où le club se morfondait toujours en Ligue 2, Nabil Dirar aura tout vécu dans les rangs de l’AS Monaco : des affres de la division inférieure à la gloire du titre de champion et demi-finaliste de la compétition la plus prestigieuse, la Ligue des champions. Mais à un an du terme de son contrat avec le club monégasque, l’international marocain a décidé de mener une nouvelle expérience, suite à l’offre présentée par le club turc de Fenerbahçe, l’un des deux pôles footballistiques d’Istanbul. Vendredi à l’aéroport Atatürk d’Istanbul, Dirar a été accueilli par une foule de plusieurs centaines de supporters, venus acclamer la deuxième recrue en provenance du championnat français après l’ancien Lyonnais Mathieu Valbuena.

Le site officiel du «Fener» a confirmé le transfert en publiant : «Notre club a conclu un accord de principe avec l’AS Monaco pour le transfert du joueur Nabil Dirar», tout en précisant que Dirar allait poursuivre les négociations puis passer sa visite médicale avant d’être présenté au public. Dans le club stambouliote, l’arrière latéral marocain retrouvera également un compatriote, l’attaquant Aâtif Chahechouhe, qui avait déjà remporté le titre de meilleur buteur du championnat turc. Aucune information n’a jusque-là filtré quant au montant du transfert ni la durée du contrat. Nabil Dirar pourrait se voir opposé à son coéquipier en sélection, Younès Belhanda, qui est vivement courtisé par le grand adversaire de Fenerbahçe : le Galatasaray, qui serait prêt à débourser 8 millions d’euros pour enrôler l’ancien Niçois. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
16 Juin 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés