Morocco Social Tech

Premier hackathon de MTF sous le signe de l'entrepreneuriat social

Mohamed Sellam,LE MATIN
12 Juillet 2017
Morocco-Social-Tech-bon.jpg Ph. Seddik

La deuxième édition de Morocco Today Forum (MTF 2017), organisée vendredi à Casablanca par le Groupe Le Matin, a été marquée par la remise des trophées aux gagnants du premier hackathon «Morocco Social Tech» qui a eu lieu les 28 et 29 juin 2017 sous le signe de l’entrepreneuriat social et de l’innovation. Les jeunes entrepreneurs ont mis en place des solutions innovantes pour le désenclavement du monde rural.

C’est le projet «COOP360» qui a remporté le premier prix, doté de 15.000 DH. Porté par Abdelaziz Ameziane, Coop360 vise à promouvoir le commerce équitable. Il se décline sous forme d’une plateforme Web et Mobile dédiée à l’accompagnement technique et commercial des coopératives marocaines, notamment à travers la vente en ligne de leurs produits avec l’aide d’ambassadeurs régionaux et provinciaux qualifiés. «Je tiens à remercier le Groupe Le Matin pour l'organisation du 1er hackathon Morocco Social Tech qui nous a donné l'occasion d'échanger nos expériences et savoir-faire autour de l'entrepreneuriat social. Un hackathon réussi, où nous avons pu enrichir notre idée de projet et concrétiser notre objectif, celui de faire de Coop360 une réalité», a déclaré le porteur de projet.

Le deuxième prix, d’une valeur de 10.000 DH, est revenu à Mohamed Touil et son équipe pour leur projet «Red Pulse» qui est un dispositif de télémédecine destiné aux délégués médicaux exerçant dans des zones enclavées. Ce dispositif capte les grandeurs vitales d'un patient puis les transmet vers le smartphone ou le PC d'un médecin pour l'interprétation. «Le hackathon nous a donné l'occasion de développer les prototypes de nos projets et de savoir comment bien les pitcher. La prochaine étape est la réalisation d'un projet réel et fiable», note Mohamed Touil.
Le troisième prix a été attribué ex æquo à deux projets : «CuiMer» et «Doumeign» qui ont décroché 5.000 DH chacun. Le premier, porté par Soukaina El Ghazi et Safaa Hafid, est une agence qui se propose de réinventer l'artisanat marocain à travers l’accompagnement des artisans de la vannerie, en particulier les femmes des coopératives du rural, dans la production d'une nouvelle gamme de produits d'ameublement et décoration à base de doum. «Le hackathon nous a permis de construire une équipe compétente avec laquelle nous avons développé une application de gestion des coopératives et un site Web de e-commerce pour les produits de Doumeign», soulignent les deux jeunes entrepreneures.

Quant au deuxième projet, «CuiMer» est une maison de maroquinerie qui propose des articles respectueux de la nature à base de cuir de poisson (sacs, chaussures et accessoires), alliant ainsi à la fois social, mode et respect de la nature. Pour la porteuse du projet, Aya Laraki, «le hackathon a été une expérience enrichissante, nous avons pu rencontrer des porteurs de projets et travailler avec des développeurs, des designers et des marketeurs pour un échange d’expérience et un savoir-faire très pointu afin compléter le travail. Cette expérience restera gravée dans nos mémoires». 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
10 Aout 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés