Formation professionnelle

Un total de 1.579 élèves ont réussi l’examen du Brevet de technicien supérieur

,LE MATIN
06 Juillet 2017
Formation-professionnelle-bn.jpg 30 étudiants par classe pour toutes les filières.

Le ministère a créé depuis septembre 1992 des formations de Brevet de technicien supérieur. Ces formations, de type Bac plus deux, connaissent un grand essor aussi bien auprès des bacheliers que dans les secteurs employeurs qui encouragent de plus en plus ce type de formation. En effet, ce type de profil répond bien aux besoins de l’économie nationale où les petites et moyennes entreprises et industries sont prédominantes.

Un total de 1.579 élèves, dont 1.353 candidats scolarisés, ont réussi à l’examen d’obtention du Brevet de technicien supérieur (BTS) au titre de la session de mai 2017. Selon le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le taux de réussite s’est élevé à 71,25% dans les filières du génie mécanique, 71,14% dans les filières de l’économie et de la gestion et 70,41% dans celles du génie électrique et de l’informatique. Un total de 3.076 candidats étaient inscrits dans 22 filières au titre de cette session. Les résultats sont disponibles dans les centres d’examens et sur le portail internet du ministère.
Rappelons que le ministère a créé depuis septembre 1992 des formations de Brevet de technicien supérieur. Ces formations, de type Bac plus deux, connaissent un grand essor aussi bien auprès des bacheliers qu’aux secteurs employeurs qui encouragent de plus en plus ce type de formation. En effet, ce type de profil répond bien aux besoins de l’économie nationale où la petite et moyenne entreprise et industrie sont prédominantes.

Finalités et objectifs de la formation

• Répondre aux besoins du marché de l’emploi en cadres moyens spécialisés dans différents secteurs (industriels, commerciaux et de services).
• Favoriser l’orientation des jeunes vers des niveaux de formation qui offrent de réels débouchés professionnels.
• Proposer aux entreprises des techniciens supérieurs possédant des compétences professionnelles et une formation scientifique leur permettant de s’adapter aux évolutions des métiers.

Condition d’accès

• Être titulaire du baccalauréat, en fonction de la filière demandée, ou d’un diplôme équivalent.
• Être âgé de 23 ans au plus au 30
septembre de l’année en cours.
• La sélection se fait d’après la moyenne générale obtenue au baccalauréat.

Typologie des établissements

• 32 lycées de l’enseignement secondaire qualifiant ;
• 8 établissements de l’enseignement
privé.
Nombre d’étudiants par filière :
• 30 étudiants par classe pour toutes
les filières.

Encadrement pédagogique

• Professeurs agrégés ;
• Professeurs de l’enseignement supérieur ;
• Professeurs de l’enseignement secondaire qualifiant ;
• Ingénieurs, architectes et autres cadres...
• Corps d’inspection.

Organisation pédagogique

• Savoirs technicoprofessionnels.
• Savoirs techniques et scientifiques.
• Savoirs de l’enseignement général.
Profil des lauréats
• Communiquer correctement sous
différentes formes.
• Mobiliser ses connaissances et ses savoirs pour : analyser, comprendre, critiquer, argumenter, intervenir avec
professionnalisme.
• Se doter d’une culture pluri-technologique et maîtriser les techniques en rapport avec son champ d’activité
professionnelle.
• Coopérer, prendre l’initiative, assumer la responsabilité et participer efficacement et positivement pour le développement de l’entreprise et du secteur de manière générale.

Débouchés : insertion professionnelle

• Administration publique, semi-publique et privée.
• Entreprises :
Industrielles : mécanique, métallurgie, électrique, chimique, agro-alimentaire…
• Commerce et service : banques, assurances, cabinets comptables d’expertise ;
• Télécommunications, maintenances, grandes surfaces…
• Imprimerie et audiovisuel : imprimerie, maison d’édition audio-vidéo.
• Hôtellerie : chaînes hôtelières, agences de voyages .
• Bâtiment...

Débouchés : poursuite des études

• Universités et Facultés des sciences
et techniques.
• Écoles supérieures des ingénieurs ;
• Grandes écoles de commerce
françaises ;
• Grandes écoles marocaines : ISCAE et ENCG.
• Licence professionnelle.
• Écoles supérieures marocaines privées. 
Source : www.men.gov.ma.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
10 Aout 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés