École supérieure des sciences et technologies de l'ingénierie

Soirée des métiers : une première édition réussie

Nabila Bakkass ,LE MATIN
09 Avril 2017
Ecole-superieure-des-sciences.jpg Samira Siham Raissouni, DG LPRH, lumière et performance ressources humaines.

Informer les jeunes bacheliers sur les formations proposées par les établissements de l’enseignement supérieur, tel est l’objectif principal de la première édition de la Soirée des métiers de l’ESSTI. L’événement a eu lieu le 5 avril à Rabat et a permis aux participants d’échanger sur différents axes, notamment les freins liés à l’accès à l’emploi au Maroc.

La diversité des métiers et la multitude des formations proposées par les établissements de l'enseignement supérieur rendent souvent le choix difficile. Les étudiants ont besoin d’un accompagnement pour choisir la formation qui offre des perspectives d’emploi et qui répond au mieux à leurs aspirations professionnelles. C’est dans ce cadre que s’inscrit la première édition de la soirée des métiers qui a eu lieu le 5 avril à Rabat. Initiée par l'École supérieure des sciences et technologies de l'ingénierie (ESSTI), cet événement s'est assigné l'objectif d’apporter aux jeunes bacheliers un éclairage sur les formations proposées par les grandes écoles et instituts supérieurs au Maroc. L’occasion pour les participants d’échanger sur les différents freins à l’accès à l’emploi des lauréats.

Intervenant à cette occasion, Samira Siham Raissouni, DG LPRH, lumière et performance ressources humaines, coach professionnelle certifiée, ex-présidente d’ICF Maroca mis l’accent sur l’importance du coaching scolaire pour permettre à l’étudiant de faire un choix de formation et minimiser les risques d’échec. «Ce type d’accompagnement permet au jeune d’orienter son énergie dans le bon sens, d’acquérir une meilleure connaissance de ses compétences et de son environnement et surtout de définir un objectif précis à atteindre», explique l’intervenante. Et d’ajouter que ce travail sur soi doit être mené en permanence par l’étudiant pour pouvoir non seulement réussir ses études, mais aussi se préparer au marché de l’emploi.

Dans ce sens, l’intervenante a saisi l’occasion pour sensibiliser les jeunes aux freins à l’accès à l’emploi. Il s’agit notamment du manque de confiance en soi, de l’absence d’une stratégie de recherche d’emploi et du manque de préparation aux entretiens d’embauche. L’intervenante a également pointé du doigt l’attitude «victime» que les chercheurs d’emploi adoptent et leurs croyances limitantes. «Des expressions telles que je ne suis pas à la hauteur… ma filière n’a pas de débouchés… ne sont embauchés que les pistonnés…. sont jugées négatives et peuvent coûter cher en terme de carrière professionnelle», souligne l’intervenante. Un travail sur soi s’avère donc important pour développer ses compétences et mener une bonne carrière professionnelle.

Notons que cet événement a été marqué par la participation d’autres intervenants, en l’occurrence, Youssef Britel, acteur et réalisateur qui a partagé avec les participants les secrets de la réussite d’une carrière
professionnelle.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
13 Juin 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés