Marrakech

Une exposition photo sur le Maroc à l’Institut français

Mokhtar Grioute,LE MATIN
18 Avril 2017
Une-exposition-photo-sur-le-Maroc.jpg

L’exposition «L’apparition d’un lointain si proche – Maroc 2009-2016» du photographe français Baptiste de Ville d’Avray, se tient jusqu’au 6 mai prochain à la galerie de l’Institut français de Marrakech.

«L’apparition d’un lointain si proche – Maroc 2009-2016» est une exposition qui relate la transformation qu’a connue le Maroc, un pays en perpétuel mouvement, et se veut le parcours de sept années sur un territoire réel, en plein essor urbanistique et résolument contemporain. Au tout début, c’est à travers des allers-retours que l’auteur approche le Maroc. Très vite, c’est sa singularité bien atlantique et sa côte de milliers de kilomètres, partant de la frontière algérienne jusqu’à la frontière mauritanienne, qui l’attire. Le Royaume devient ainsi un personnage à part entière de l’univers de Baptiste de Ville d’Avray. Une matière ciselée et revisitée pour décrire avec précision une contrée sortie de son imaginaire. Ainsi, ce sont des moments de vie et des ambiances qu’il transforme en fictions avec son appareil-photo. La lumière y est toujours douce et les personnages sont comme des acteurs muets, semblant jouer dans un décor inventé par et pour le photographe. L’exposition, qui a déjà été présentée en France et à Casablanca, est un projet photographique que l’auteur entreprend après son installation au Maroc en 2012. Cela lui avait permis de se familiariser avec le Royaume, un pays aux lumières et aux paysages propices à la photographie et à la contemplation.

Au gré de ses voyages et ses rencontres, il cherchait à exprimer un univers onirique, poétique, à travers le réel, pour s’approcher au fil du temps de la fiction, du langage cinématographique, laissant ainsi derrière lui les préoccupations de l’approche documentaire. La photographie s’oriente vers une vision cinématographique, latente et contemplative du paysage et du portrait. Depuis 2009, il mène un projet autour des mutations des paysages méditerranéens, particulièrement sur le Maroc. D’ailleurs, c’est en cette année que cet amoureux du Maroc a entamé sa série «Mediterrannea Sidia» qui s’articule autour du projet touristique d’envergure «Plan Azur», portant création de six stations balnéaires. Ses images cherchent à construire de petites fictions photographiques à partir d’un territoire réel devenu un personnage à part entière et des moments anodins du quotidien, en jouant avec les frontières de la photographie documentaire et de la poésie. Elles montrent la contradiction entre un mouvement perpétuel et une immobilité des corps, livrant ainsi une radiographie de l’état intérieur d’un pays et de ses habitants. Vivant entre l’Afrique et l’Europe, Baptiste de Ville d’Avray est co-fondateur et coordinateur de «www.afriqueinvisu.org», plateforme participative et contributive qui met en réseau des professionnels de l’image du continent africain. Il a réalisé de nombreux portraits et reportages, aussi bien pour la presse quotidienne que pour des magazines et des institutions, dont «Le Monde», «Jeune Afrique», «Die Zeit», «Brownbook», «Afrique Magazine», «Beaux-Arts Magazine», «Télérama», «L’Obs» et «Libération». 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
22 Avril 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés