Menu
Search
Vendredi 24 Mai 2024
S'abonner
close
Vendredi 24 Mai 2024
Menu
Search

Mehdi Bensaid lance la 1ère tranche du projet d'ouverture de 150 salles de cinéma au Maroc

Le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohammed Mehdi Bensaïd, a présidé, mercredi à Tamesna, la cérémonie d'inauguration de 50 salles de cinéma, première tranche d'un projet de mise en service de 150 salles dans les douze régions du Royaume.

No Image
En vue d’insuffler un nouveau souffle au septième art national et de réconcilier le large public, notamment les jeunes, avec les salles obscures, le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaïd, a donné mercredi dernier le coup d’envoi officiel de 50 salles de cinéma à travers le territoire national.

>> Lire aussi : Mehdi Bensaid annonce la création de plus de 150 salles de cinéma à travers le Maroc

S’inscrivant dans le cadre d’un projet de 150 salles, cette initiative concerne les localités et les villes de petite et moyenne taille dépourvues d’espaces adéquats de projection de films. À cet égard, les centres culturelles concernés par cette opération ont été dotés du matériel nécessaire pour les transformer en salles polyvalentes de cinéma, théâtre et musique. En attendant le parachèvement et l’ouverture des 100 autres salles, ces ouvertures décalées permettraient la mise en œuvre d’un système optimal de gestion et de programmation des films avec les producteurs. Prenant la parole à cette occasion, le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohammed Mehdi Bensaïd, a tenu à souligner que la programmation des films au sein de ces centres ne viendra pas concurrencer ou perturber les autres activités, mais au contraire, elle enrichira leur offre culturelle.



«Ce projet, déclare-t-il, n’est pas celui d’un ministère ou d’un gouvernement, mais de l’ensemble des intervenants dans ce domaine, conformément à la Vision Royale de l’État social qui inclut les droits culturels au profit de l’ensemble des citoyens.» Le ministre a indiqué, à cet effet, que cette nouvelle dynamique vise, par ailleurs, à offrir, aux producteurs nationaux, les moyens financiers pour produire des films à grands budgets, tels que les long métrages historiques, talon d’Achille du cinéma national. En ajoutant qu’il était nécessaire de créer un écosystème favorable à la promotion de la production cinématographique nationale. M. Bensaïd n’a pas manqué, par ailleurs, de saluer le rôle joué par les associations culturelles, notamment les ciné-clubs, dans la réussite de ce projet, en mettant l’accent sur l’importance du renforcement de la coopération entre le ministère et les autres parties prenantes.

À noter que, selon des prévisions officielles, l’ouverture de ces salles de cinéma permettront de porter le nombre annuel d’entrées à 4 millions, au lieu des 2 millions réalisées actuellement par les complexes et les salles de cinéma privés. D’aucuns diront que ce challenge sera rendu possible grâce à la grande qualité de visionnage des 150 salles qui proposeront une expérience audiovisuelle qui n’aura rien à envier à l’offre des cinémas privés. Les tickets d’entrées pour ces salles ont été fixés à 20 dirhams pour les adultes, 15 dirhams pour les jeunes et 5 dirhams pour les enfants. Il est à espérer que ce projet visant à démocratiser l’accès au cinéma dans l’ensemble du territoire rencontrera le succès escompté. Ne dit-on pas : «Quand on aime la vie, on va au cinéma» ?
Lisez nos e-Papers