Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

Africa Fintech Accelerator : Visa lance les candidatures pour la deuxième cohorte

Les start-ups en phase de lancement, opérant en Afrique et relevant des catégories suivantes, sont invitées à postuler pour la deuxième cohorte du Programme Africa Fintech Accelerator.

No Image
Visa, un leader des paiements numériques, a organisé le jeudi 25 septembre la première édition du Fintech Day, en partenariat avec l’Agence de Développement du Digital (ADD), Technopark et le Centre Monétaire interbancaire (CMI).

Cette première édition a rassemblé l’intégralité des acteurs majeurs de l’écosystème fintech, notamment la Banque Centrale, l’APEP, les partenaires technologiques (HPS, S2M, M2M), les principaux incubateurs (UM6P Ventures, 212Founders, Positive Invest) afin de discuter sur les principaux défis et opportunités de développement de l’écosystème fintech au Maroc.

Visa a également annoncé lors de cette journée que son Programme Africa Fintech Accelerator accepte désormais les candidatures pour sa deuxième cohorte. Les start-ups en phase de lancement, opérant en Afrique et relevant de catégories spécifiques, sont encouragées à postuler sur le site web de Visa.



Visa organise par ailleurs la première journée de démonstration du programme le 13 février à Nairobi. Au cours de cet événement, les startups de la première cohorte présenteront leurs innovations aux principaux acteurs de l'écosystème, aux partenaires financiers, aux investisseurs privés et aux sociétés de capital-risque.

La première cohorte comprenait des start-ups opérant dans plus de 18 pays africains, dont trois du Maroc, une d'Égypte et une de la Tunisie, avec des participants présélectionnés parmi plus de 1 000 candidats issus de divers sous-secteurs, notamment des solutions de paiement pour les commerçants, des infrastructures de prêt, la Banque en tant que Service et des market place B2B. Quarante-huit pour cent de ces start-ups avaient une fondatrice ou une femme dans leur équipe de direction.

Les start-ups en phase de lancement, opérant en Afrique et relevant des catégories suivantes, sont invitées à postuler pour la deuxième cohorte.

Libération des transactions financières : Numérisation de divers types de paiement (P2P, B2C, B2B, G2C) pour créer de nouvelles opportunités commerciales, notamment des envois de fonds transfrontaliers et des distributions de fonds, des services bancaires ouverts et des solutions de compte à compte, des flux d'argent mobile et de l'interopérabilité.

Finance intégrée : Création d'une intelligence avancée pour améliorer les expériences de paiement et de finance dans les modèles commerciaux B2C et B2B, notamment des versements échelonnés, du financement flexible, de la fidélité des consommateurs et des services financiers en tant que service (Fintech-as-a-Service).

Autonomisation des commerçants et des PME : Accélération de la croissance des commerçants et des PME grâce à des solutions de paiement numérique pour favoriser l'inclusion financière, en mettant l'accent sur les paiements omnicanal de nouvelle génération, l'intégration numérique, l'optimisation du fonds de roulement et les solutions à valeur ajoutée pour les commerçants.

Facilitateurs de l'infrastructure de paiement : Construction de la couche de base de l'infrastructure de paiement et des services clés tels que l'authentification et les solutions de lutte contre la fraude, l'intégration numérique et la gestion de l'identité, les solutions de notation de crédit et de gestion des risques, ainsi que les solutions et les informations basées sur les données.

L'avenir de la finance : Adoption de technologies émergentes pour révolutionner les services financiers, telles que les paiements alimentés par l'IA, la blockchain et les technologies de grand livre distribué d'entreprise, et l'argent programmable.

Finance durable et inclusive : Amélioration de la technologie des paiements pour contribuer à une économie respectueuse de l'environnement, promouvoir l'inclusivité, réduire les inégalités et créer un impact positif grâce à des services financiers pour les communautés mal desservies ou vulnérables sur le plan climatique, ainsi que des solutions financières abordables et accessibles.

Ayoub Rqibi, COO et cofondateur de Paytic Connect, plateforme conçue pour aider les banques, les coopératives de crédit et les entreprises fintech à gérer efficacement leurs programmes de cartes de paiement, faisait partie des 23 fondateurs de startups qui ont participé à la première cohorte.

"Grâce au programme d'accélération de Visa, nous avons pu clarifier nos objectifs et structurer notre approche d'une manière plus stratégique. Les conseils et le mentorat du programme ont été d'une valeur inestimable pour nous aider à concentrer nos efforts, à affiner notre modèle d'entreprise et à accélérer nos progrès. Le réseau et les ressources fournis par le programme nous ont également permis de forger des partenariats précieux et d'accéder à de nouvelles opportunités”, a-t-il déclaré.

Le programme d'accélérateur, lancé en juin 2023, s'aligne sur l'engagement de Visa d'investir 1 milliard de dollars en Afrique d'ici 2027, visant à révolutionner l'écosystème de paiement de l'Afrique et à élever l'économie numérique.

"Suite au succès de l'accélérateur inaugural, Visa invite une deuxième série de startups perturbatrices à postuler au programme, dans un effort continu pour soutenir l'écosystème fintech croissant de l'Afrique. Cette expérience unique permettra aux entrepreneurs de bénéficier d'un mentorat et d'une croissance accélérée, tout en leur donnant accès à un réseau plus large de partenaires et d'investisseurs précieux”, souligne, pour sa part, Leila Serhan, Senior Vice-Présidente, Directrice Général du Groupe Visa en Afrique du Nord, Levant et Pakistan (NALP).
Lisez nos e-Papers