Menu
Search
Dimanche 16 Juin 2024
S'abonner
close
Dimanche 16 Juin 2024
Menu
Search

Bourse de Casablanca : les sociétés industrielles cotées ont investi 12,2 MMDH, en hausse de 11,4%

Les réalisations des sociétés cotées à la Bourse de Casablanca font ressortir un bon niveau d’investissement pour les industrielles qui ont mobilisé une enveloppe globale de 12,2 milliards de DH, en accroissement de 11,4% à fin septembre. Elles font également état d’un alourdissement de la dette nette de ces sociétés (hors financières), avec +9,8% à 62,2 milliards par rapport à fin 2022.

La hausse des investissements des sociétés industrielles cotées à fin septembre est attribuée notamment à trois sociétés : Akdital, Managem et Maroc Telecom.
La hausse des investissements des sociétés industrielles cotées à fin septembre est attribuée notamment à trois sociétés : Akdital, Managem et Maroc Telecom.
Les sociétés industrielles cotées à la Bourse de Casablanca ont renforcé leur effort d’investissement au cours des neuf premiers mois de cette année. Elles ont, en effet, investi une enveloppe globale de 12,2 milliards de DH, en accroissement de 11,4% par rapport à la même période de l’année dernière, indique BMCE Capital Global Research (BKGR) dans sa publication «Earnings T3 2023». Cette performance est attribuée notamment à trois sociétés. La première est Akdital qui poursuit le déploiement de sa stratégie de développement avec un total engagé sur l’année 2023 s’élevant à 765 millions de DH. La deuxième est Managem (+24% à 1,769 milliard de DH) suite notamment au démarrage des travaux de construction du projet cuprifère de Tizert et de la construction des installations de traitement de la black mass. La troisième société qui a renforcé ses investissements au cours de la période est Maroc Telecom (+4,1% à 5,7 milliards de DH afin de soutenir les forts usages de la Data Fixe et Mobile.

Cependant, nuance BKGR, cette tendance a été freinée par la baisse des Capex (investissements) réalisés par Aradei Capital (-44,8% à 350 millions de DH) suite «vraisemblablement» au ralentissement du rythme d’investissement pour le compte d’Akdital dont le programme de développement national devrait arriver à terme en 2025.

BKGR relève également que «comme à l’accoutumée», une bonne partie (47%) des investissements de la cote casablancaise ont été réalisés par Maroc Telecom, suivie de Managem avec une part de 16% et de Label’Vie (7%).

Il ressort également des chiffres publiés par BKGR que la dette nette des sociétés cotées (hors financières) s’alourdit de 9,8% à 62,2 milliards de DH comparativement à son encours à fin 2022. Cette hausse, est-il expliqué, est attribuable notamment à Managem qui a dû financer par dette l’acquisition des actifs Bambouk au Sénégal pour un montant de 1,701 milliard de DH décaissé au deuxième trimestre 2023 et qui maintient aussi son effort d’investissement pour accompagner les projets de développement notamment celui cuprifère de Tizert. Par plus gros contributeurs et «compte tenu de sa nature fortement capitalistique», le secteur Télécoms draine l’essentiel de l’encours global avec une part de 28%, suivi du secteur de la promotion immobilière (14%) et de celui de la construction (12%).

Le chiffre d’affaires tiré par les financières

Le chiffre d’affaires (CA) de la cote casablancaise (pour les 64 sociétés ayant publié leurs réalisations au T3 2023, soit 97,8% de la capitalisation boursière) s’est amélioré de 5,3% à fin septembre dernier, s’élevant à 219,8 milliards de DH, porté principalement par une progression de 15,7% du PNB des financières, au moment où les revenus des industries ont augmenté

de seulement 1,4%.

La bonne dynamique des financières est due notamment à une progression de 9,5% de la marge d’intérêt à 39,3 milliards de DH, un bond de 98% du résultat sur opérations de marché à 8,2 milliards de DH et une amélioration de 11,3% de la marge sur commissions à 11,4 milliards de DH. Pour le secteur Assurance & Courtage, il réalise un CA en hausse de 5,4% à 17,5 milliards de DH.

S’agissant des sociétés industrielles, elles affichent des évolutions de revenus «fortement contrastées», note BKGR. En effet, sur les 51 valeurs ayant communiqué leurs réalisations, 22 affichent des revenus en hausse sur la période sous revue tandis que 29 enregistrent un CA en baisse. Ainsi, les contributions positives aux revenus au titre des 9 premiers mois de 2023 proviennent de Label’ Vie (+16%), TGCC (+44%) et Maroc Telecom (+3,2%).

«Ce trend haussier a toutefois été freiné par les réalisations commerciales mal orientées de plusieurs valeurs», souligne BKGR. Il s’agit, entre autres, de TotalEnergies Marketing Maroc (-16,3%), Managem (-19,5%) et Afriquia Gaz (-17,1%).
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.