Menu
Search
Mercredi 21 Février 2024
S'abonner
close
Mercredi 21 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Économie

Economie bleue : 9,5 millions d'euros pour soutenir la région sud de la Méditerranée

A la COP28, les partenaires et donateurs impliqués dans le Partenariat Méditerranée Bleu ont renforcé leur soutien au développement d’une économie bleue durable dans la région sud de la Méditerranée. Les parties impliquées ont signé une lettre d’intention pour opérationnaliser le Partenariat début 2024, avec des engagements de financement de 9,5 millions d'euros.

No Image
Le Partenariat bleu pour la Mediterranée consiste à former un panel de donateurs internationaux, de pays bénéficiaires, d’institutions financières intéressées et d’organisations philanthropiques à même de soutenir des réformes politiques, d’attirer des fonds de donateurs et de mobiliser des financements publics et privés en faveur de projets qui seront menés, dans un premier temps au Maroc, en Égypte et en Jordanie.



"Nous avons besoin d'investissements pour développer l'économie, surtout si nous voulons garantir que tous les secteurs et activités se développent de manière durable, afin que nos mers et nos océans puissent continuer à subvenir aux besoins des générations futures", a déclaré à cette occasion le commissaire européen à l'environnement, aux océans et à la pêche, Virginijus Sinkevicius.

Cette initiative vise, en effet, à obtenir de nouvelles ressources financières auprès de donateurs souverains, acheminées à travers un nouveau fonds multi-donateurs, administré par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Elle réunit plusieurs partenaires de mise en œuvre, notamment la Commission européenne et ses institutions financières (BERD et Banque européenne d'investissement -BEI-), l'Union pour la Méditerranée (UpM), l'Agence française de développement (AFD), la KfW, et la Cassa Depositi e Prestiti (CDP). Les bailleurs de fonds sont, à ce jour, la Commission européenne (1 M€), l'Agence suédoise de coopération internationale au développement (6,5 M€) et l'AFD (2 M€). A noter que dans les prochains mois, des annonces de dons supplémentaires sont attendues de la part de l'Allemagne et de l'Espagne.