Menu
Search
Lundi 04 Mars 2024
S'abonner
close
Lundi 04 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Économie

Forsa : Aucun financement n'a été accordé à des femmes fictives (Ministère)

Le ministère du Tourisme, de l'artisanat et de l'économie sociale et solidaire a démenti mardi les informations diffusées sur les réseaux sociaux accusant le programme "Forsa" d'accorder des financements à 4.000 femmes "fictives" dans le cadre d'un accord avec l'institution de financement "Ardi".

À ce jour, le programme Forsa a financé plus de 20.000 porteurs de projets pour ses deux éditions.
À ce jour, le programme Forsa a financé plus de 20.000 porteurs de projets pour ses deux éditions.
"Actuellement, des informations diffusées sur les réseaux sociaux accusent le programme Forsa d'accorder des financements à 4.000 femmes fictives dans le cadre d'un accord avec l'institution de financement Ardi. Nous tenons à informer le public que l'Institution Ardi n'a financé que 206 porteurs de projets pour l'édition 2023, tandis que 4.500 femmes ont bel et bien reçu leur financement, cette année, mais par le biais d'autres institutions de financement", indique, le ministère du Tourisme, de l'artisanat et de l'économie sociale et solidaire dans un démenti.



Et de poursuivre que ce n'est pas la première fois que le programme "Forsa" est la cible de tentatives de déstabilisation. Par un démenti officiel précédent, le ministère avait déjà réfuté l'information sur la prétendue indisponibilité de fonds destinés à financer les porteurs de projets, rappelle la même source.

À ce jour, le programme a effectivement financé plus de 20.000 porteurs de projets pour ses deux éditions et il atteindra les 21.200 porteurs de projets financés avant la fin de l'année, conformément à l'annonce faite dans le communiqué de clôture.

Le ministère condamne toutes ces allégations et fausses informations diffusées pour nuire au programme gouvernemental "Forsa" et aux 21.200 bénéficiaires du programme. "Il va de soi que le programme se réserve le droit des poursuites qui s’imposent pour faire face à ce type d'agissement de falsification", conclut le ministère.
Lisez nos e-Papers