Menu
Search
Mercredi 21 Février 2024
S'abonner
close
Mercredi 21 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Économie

Industrie chimique : La SNEP engage 600 MDH pour l'extension du complexe de Mohammedia

C’est fait. La Société nationale d’électrolyse et de pétrochimie a inauguré le 6 novembre à Mohammedia la nouvelle extension de son complexe industriel. Un investissement de 600 millions de DH qui permettra à l’entreprise de faire monter ses capacités annuelles de résine PVC à 90.000 tonnes et de compound PVC à 25.000 t. Ce dimensionnement de capacité générera à terme plus de 450 emplois supplémentaires permanents.

No Image
La Société nationale d’électrolyse et de pétrochimie (SNEP) franchit une nouvelle étape dans son plan de développement. L’opérateur, qui fête son 50e anniversaire, a inauguré le 6 novembre sur son complexe à Mohammedia la nouvelle extension de ses capacités de production. Un investissement de 600 millions de dirhams qui devra permettre à l’entreprise, cotée en Bourse depuis 2007, d’augmenter les capacités annuelles de production de résine PVC (produit 100% recyclable) à 90.000 tonnes (t), et de compound PVC à 25.000 t.



À la clé, la création de plus de 450 emplois supplémentaires permanents. «Nous sommes fiers d'atteindre cette étape majeure dans l'évolution de notre entreprise. Ces nouvelles unités renforcent notre engagement envers la souveraineté industrielle nationale, le Made in Morocco et l’excellence opérationnelle. Cet investissement ouvre également des perspectives pour la diversification de notre gamme de produits et l'expansion de nos parts de marché au niveau local et à l’international, constituant ainsi des opportunités stratégiques pour notre développement futur et créant une assise solide pour la rentabilité et la pérennité de l'entreprise», déclare Fayçal El Kadiri, directeur général de la SNEP, lors de la cérémonie d’inauguration. Selon lui, cet investissement représente également un nouveau tournant pour la SNEP, entreprise «avant-gardiste» tournée vers la digitalisation et l'innovation technologique, à travers l'intégration d’un système numérique de contrôle à la pointe de la technologie (DCS by Honeywell), qui permet une automatisation généralisée des différentes unités, et une sécurité intrinsèque des process.

98% de l'électricité de source éolienne

Parallèlement, la SNEP affirme avoir déployé un nouveau système de gestion intégré de type ERP-SAP, qui, combiné à la DCS, assure l’optimisation des ressources et l’amélioration de l’efficacité opérationnelle, et par conséquent la compétitivité dans un environnement en constante évolution. Triplement certifiée ISO 9001 (Qualité), 14001 (Environnement), 45001 (Santé et Sécurité au travail), la société s'affirme en tant qu'acteur «engagé» en faveur du développement durable. En effet, explique El Kadiri, l'entreprise a investi de manière significative dans des installations dotées de technologies vertes, qui favorisent la récupération d’énergie et la consommation de l'hydrogène vert, produit en interne, améliorant ainsi son efficacité énergétique et réduisant sa dépendance aux énergies fossiles.
En outre, souligne-t-il, l’ensemble du complexe industriel de la SNEP est alimenté par une électricité à 98% de source éolienne, qui permet une réduction significative de son empreinte carbone. La «SNEP offre une gamme de produits diversifiée indispensable à plusieurs secteurs industriels, qui accompagne chaque individu dans son quotidien», fait valoir, pour sa part, Sarah Kerroumi, secrétaire générale d’Ynna Holding. En effet, les produits vinyliques (PVC et Compound PVC) sont utilisés dans les secteurs d’activité à fort potentiel tels que le BTP, l’irrigation, l’adduction d’eau potable, mais également le transfert d’énergie et l’automobile. Les produits d’électrolyse (la soude, le chlore, l’eau de Javel, l’acide chlorhydrique), quant à eux, sont utilisés dans l’industrie agroalimentaire, minière, le textile, la détergence et le traitement de l’eau.

Pour rappel, le complexe industriel de la SNEP couvre une superficie de 22 hectares. L’entreprise qui pèse plus de 1 milliard de dirhams de chiffre d’affaires assure une production de plus de 70.000 tonnes de PVC et Compound PVC par an et pas moins de 60.000 t de soude. La SNEP emploie actuellement quelque 600 collaborateurs et compte plus de 400 clients.