Menu
Search
Mardi 28 Mai 2024
S'abonner
close

La durabilité et la résilience au cœur de la 16e édition du SIAM

Du 22 au 28 avril 2024, la ville de Meknès vibrera au rythme du Salon international de l’Agriculture. Ayant pour thématique «Climat et Agriculture : pour des systèmes de production durables et résilients», cette 16e édition promet plein de nouveautés. La durabilité et l’innovation étant au cœur des préoccupations.

No Image
Des événements axés sur l’agriculture durable, les stratégies et pratiques agricoles innovantes et résilientes face au stress hydrique ainsi que les opportunités commerciales à saisir... C’est en gros ce que promet la 16e édition du Salon international de l’agriculture au Maroc à Meknès, prévu du 22 au 28 avril 2024. Ayant pour thématique «Climat et Agriculture : pour des systèmes de production durables et résilients», cette plateforme privilégiée d’échanges d’informations et d’expériences est prévue cette année sur une superficie de 12,4 hectares, dont 11 hectares couverts, en augmentation de 13% par rapport à l’édition précédente. Les douze pôles thématiques programmées permettront de mettre en lumière l’écosystème et la stratégie agricoles, les innovations dans le secteur, les technologies et les bonnes pratiques pour une agriculture plus résiliente, plus durable et plus respectueuse de l’environnement.



Le Salon, qui connaîtra la participation de 1.500 exposants, avec un objectif de 930.000 visiteurs cette année, constitue une occasion pour prendre connaissance des efforts d’adaptation aux changements climatiques et d’atténuation des gaz à effet de serre, mais aussi les actions liées aux filières agricoles, aux chaînes de distribution, à la qualité et à l’innovation, tout en mettant l’accent sur la préservation des ressources naturelles et le renforcement de la résilience du secteur.

SIAM 2024 : Participation de 35 entreprises espagnoles

L’heure est ainsi à la créativité et à la réinvention des modes de production de transformation et de distribution des produits agricoles dans une vision à long terme qui prend en compte les spécificités des territoires et des régions, au centre des préoccupations le concept de durabilité.

C’est dans cette lignée que le Salon prévoit cette année une nouvelle configuration spatiale intelligente, mettant en valeur la diversité et la richesse de l’agriculture marocaine. Le tout nouveau Pôle Agri-Digital incarne l’intersection entre technologie et agriculture, tandis que le Pôle Produits du Terroir bénéficie d’une expansion significative. En outre, l’introduction du E-ticket simplifiera l’accès des visiteurs au salon, reflétant l’engagement du SIAM envers l’innovation, au service de l’amélioration des services rendus aux visiteurs.

D’ailleurs, pour cette édition 2024, l’Espagne est à l’honneur, en tant que pays partenaire historique et privilégié du Royaume et leader européen dans le domaine agricole. Fort de multiples accords bilatéraux, notamment dans les domaines de l’agriculture, des ressources en eau et de l’environnement, l’Espagne démontre son engagement envers des pratiques agricoles innovantes et durables. Avec cette participation, l’Espagne apportera son expertise et ses solutions pour une agriculture plus durable et plus résiliente.

À noter que le pavillon espagnol de SIAM 2024, qui regroupe 35 entreprises, est prévu en deux sections : une partie dans le pavillon international avec 444 mètres carrés, et une autre dans le pavillon d’agrofourniture avec 100 mètres carrés, totalisant 544 mètres carrés. Cet espace est mis en place pour favoriser la collaboration et les relations commerciales entre entreprises marocaines et espagnoles.

Et 37 exposants français au SIAM 2024

Le Pavillon France, lui, organisé de concert par Business France, le ministère de l’Agriculture et de la souveraineté alimentaire, l’Ambassade de France au Maroc, la région Auvergne-Rhône-Alpes et la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM), en collaboration avec l’Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes (INTERBEV), il accueille 37 exposants, représentant l’industrie agricole française avec un accent particulier sur l’innovation et la durabilité. Ils opèrent dans divers domaines, tels que la conception de solutions durables pour le traitement d’air et l’optimisation énergétique, la distribution de semences professionnelles, l’exportation de génisses gestantes, la production et l’exportation des fruits et légumes, la nutrition animale, la formation agricole ainsi que des solutions innovantes pour une agriculture plus durable et écologique.

Situé à l’entrée du Hall International, stand 1-2, le Pavillon France sera le lieu de rencontres d’affaires, avec des rendez-vous BtoB organisés par la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM), offrant ainsi aux exposants français l’occasion de rencontrer des partenaires potentiels au Maroc, favorisant le développement de relations d’affaires fructueuses.

Partenariat vert Maroc-UE : un élan qui se poursuit

L’Union européenne participera en force à la 16e édition du Salon international de l’agriculture au Maroc à Meknès (SIAM) du 22 au 28 avril 2024. Tout au long de cette semaine, des événements axés sur l’agriculture durable, les stratégies et pratiques agricoles innovantes et résilientes face au stress hydrique, ainsi que les opportunités commerciales entre le Maroc et l’Union européenne sont au programme. Sur le thème «Adaptation climatique : transformer le stress hydrique en moteur d’innovation et de résilience», plusieurs événements, conférences et animations sont prévus tout au long de la semaine du 22 au 28 avril 2024, sur le stand de l’UE, à destination des professionnels, du grand public et notamment des jeunes. Le stand de l’UE - sur lequel sera également représentée la BEI, la Banque de l’UE - proposera aux visiteurs des informations sur les programmes de coopération dans le domaine agricole entre le Royaume du Maroc et l’UE, des conférences données par des experts et des acteurs de l’agriculture durable, des échanges sur les opportunités commerciales dans le domaine de l’agriculture entre l’UE et le Maroc, et des occasions de rencontre avec les représentants de l’UE au Maroc. Cette participation s’inscrit, d’ailleurs, dans le cadre du partenariat Maroc-UE pour les secteurs agricole et forestier signé en décembre 2022, ainsi que du Partenariat vert Maroc-UE signé en octobre 2022.

SIAM 2024 : Une opportunité d’innovation

Selon la Délégation de l’UE au Maroc, une importance stratégique est accordée à la résilience des systèmes alimentaires face aux dérèglements climatiques, d’autant que, pour les pays du voisinage Sud, les défis sont partagés entre les deux rives de la Méditerranée. La préservation et la régénération de la biodiversité et des ressources naturelles représentent une opportunité d’innovation, de croissance et d’emplois décents, afin que les producteurs et acteurs des filières restent compétitifs dans un contexte de raréfaction et de dégradation des ressources. Pour Mme Patricia Llombart Cussac, Ambassadrice de l’Union européenne au Maroc, l’agriculture et les forêts durables représentent deux secteurs clés du Partenariat de prospérité partagée entre le Royaume du Maroc et l’Union européenne. «Ces domaines sont d’une importance fondamentale, que ce soit par le volume et la qualité de nos échanges commerciaux, les investissements et la création d’emplois décents dans le monde rural, ou encore la protection et la régénération des ressources (les sols et l’eau) pour mieux lutter contre les dérèglements climatiques», précise-t-elle. Et de poursuivre : «C’est la raison de notre participation au SIAM 2024 : la lutte contre le changement climatique ne connaît pas de frontières ; aussi, nous souhaitons faire connaître aux parties prenantes et au public marocain les actions, opportunités et perspectives d’avenir de notre partenariat».

Agriculture : Les programmes Maroc-UE mis en œuvre

Le Partenariat vert Maroc-UE se traduit par la mise en œuvre de plusieurs programmes au Maroc. Il s’agit d’abord du programme «Al Ard Al Khadraa – Terre Verte» financé à hauteur de 1,26 milliard de dirhams (115 millions d’euros) qui soutient les stratégies nationales «Génération verte» et «Forêts du Maroc». Couvrant la période 2020 à 2030, il appuie la transition écologique par le développement de filières de valorisation agricole durable, tout en favorisant l’entreprenariat vert et l’inclusion sociale et économique des populations rurales. La BEI appuie également la gestion inclusive et durable des forêts du Royaume du Maroc avec un prêt de 1,08 milliard de dirhams (100 millions d’euros), qui bénéficiera d’une garantie de l’UE prévue pour 153 millions de dirhams (14 millions d’euros). Ensuite, il y a lieu de citer le programme d’appui au développement territorial (PADT), mis en place depuis plus de 4 ans, et à travers lequel l’UE soutient une approche intégrée visant l’amélioration durable des conditions de vie et la réduction des disparités territoriales et sociales en zones rurales et de montagne.

Ce programme dispose d’un montant de 540 millions de dirhams (50 millions d’euros). Enfin, afin de développer une agriculture résiliente aux changements climatiques dans les exploitations familiales agricoles, le programme de revitalisation des territoires ruraux marocains par l’emploi et l’entreprenariat dans le secteur agricole et para-agricole (IHYAE), signé en décembre 2021, travaille notamment au renforcement de la formation professionnelle agricole, de l’entreprenariat rural «vert» et des conversions vers des filières écologiques et résilientes. Le Projet a une durée de 6 ans pour un montant de 1.8 milliard de dirhams (170.6 millions d’euros), dont 1,6 milliard (150.6 millions d’euros) de financement par l’Agence française de développement (AFD) et 218 millions (20 millions d’euros) financés par l’UE.

SIAM : Programme de l'Union européenne

Des représentants des différentes institutions, de l’UE, de la BEI et d’Erasmus+ seront présents sur le stand pour échanger avec les visiteurs et dans la salle de conférences pour les différents événements. Des rencontres et des échange avec le public sont d’ailleurs prévus.

- Le mardi 23 avril après-midi sera consacré aux opportunités commerciales et aux conditions et modalités des échanges commerciaux avec l’UE.

- Le mercredi 24 avril sera centré sur les systèmes de production et les chaînes de valeurs agricoles ainsi que les stratégies d’adaptation face à la rareté de l’eau et au changement climatique, autour de partages d’expériences et de panels d’experts et de représentants de la BEI et de l’UE.

- Le jeudi 25 avril consistera en une matinée de conférences sur le thème des systèmes agricoles durables. Des exploitants et des experts du monde agricole exposeront les défis et les adaptations systémiques pour des stratégies écologiques et rentables.

- Les modes de consommation durable, nécessaires à l’évolution de l’écosystème, feront l’objet d’une table ronde de spécialistes et de porteurs de projet lors de l’après-midi.

- Le samedi 27 avril, comme chaque année, l’équipe d’Erasmus+ viendra promouvoir les opportunités de mobilités internationales pour les étudiants, chercheurs et enseignants.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.