Menu
Search
Lundi 24 Juin 2024
S'abonner
close

Laâyoune: 1,2 MMDH alloués par l'ONEE pour la station de dessalement d'eau de mer et d'autres projets structurants

L'Office National de l'Électricité et de l'Eau Potable (ONEE) a alloué un montant global de 1,2 milliard de dirhams (MMDH) entre 2018 et 2024, pour réaliser une nouvelle station de dessalement de l'eau de mer, ainsi que d'autres projets structurants dans le secteur de l'eau.

No Image
Ces projets visent à améliorer les conditions de distribution d'eau potable et à augmenter la capacité de production d'eau à environ 60.000 m3/jour, dont 80 % via le dessalement de l'eau de mer et 20% à partir des eaux souterraines, en vue de satisfaire la demande en eau potable de la ville de Laâyoune et des centres avoisinants (El Marssa, Foum El Oued et Tarouma), au-delà de l'horizon 2035.

Ces projets consistent notamment en la réalisation d'une nouvelle station de dessalement d’eau de mer pour un débit supplémentaire estimé à 26.000 m3/jour et la mise en place d’un ouvrage de prise d’eau directe de mer, pour un montant global estimé à 900 millions de dirhams (MDH).

Parallèlement à ce projet, l'Office a programmé une série de projets structurants pour un coût supplémentaire de 300 MDH, portant sur l'alimentation électrique des stations de dessalement, la restauration de l'ancienne station de dessalement et le renforcement des conduites d’adduction et des installations de distribution d’eau potable à Laâyoune, ainsi que l’entretien du réseau de distribution pour améliorer son rendement.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur régional de l’ONEE (Branche Eau), Mohamed Boubkri a souligné que les travaux de la première tranche du projet relatif à la nouvelle station de dessalement d’eau de mer sont achevés, rappelant que sa mise en exploitation a été entamée depuis 2022, à partir de nouveaux forages côtiers.

Les appels d'offres relatifs à la 2ème tranche du projet de dessalement d'eau de mer lancés

Les appels d’offres relatifs à la réalisation de la seconde tranche de ce projet, qui consiste à la mise en place d’un ouvrage de prise d’eau directe de mer et des installations de prétraitement ont été lancés, en vue d’assurer l’approvisionnement en eau de mer de la nouvelle et ancienne station, a-t-il fait savoir, notant que les travaux devraient commencer en 2024.

Réalisé par l’Office dans un délai de trois ans, après sa reconfiguration malgré deux années marquées par les contraintes induites par la pandémie de Covid-19, ce projet permettra de satisfaire la demande en eau potable de la ville de Laâyoune et des centres avoisinants, abritant une population d’environ 280.000 habitants, au-delà de l'horizon 2035 et partant contribuer à l’essor socio-économique de la région.

Ce nouveau projet de dessalement de l'eau de mer à Laâyoune témoigne de l’accélération par l’ONEE de la cadence de production de l’eau potable à partir des ressources en eau non conventionnelles et vient s’ajouter aux trois projets stratégiques de dessalement de l’eau de mer achevés durant les trois dernières années à Al Hoceima en mai 2020, Tarfaya en février 2021 et Agadir en janvier 2022, réalisés dans le cadre d’un partenariat public-privé mutualisé avec le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.