Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

Le CMC publie un spécial sur la «Façade atlantique africaine»

Le Centre marocain de conjoncture (CMC) a publié, lundi, son dernier numéro mensuel «Maroc Conjoncture», n°366, qui est une édition spéciale intitulée «La Façade atlantique africaine : défis et opportunités de développement».

No Image
Ce numéro spécial de «Maroc Conjoncture» explore plusieurs thématiques essentielles, notamment la fracture numérique mondiale, l’inflation et le pouvoir d’achat, ainsi que la digitalisation et l’intégration socio-économique. Il aborde également des sujets spécifiques tels que le déclin de l’emploi au Maroc en 2023, l’importance stratégique de l’Afrique atlantique, et les perspectives de croissance pour l’année 2024. Ainsi, le CMC estime que dans un contexte géopolitique en mutation constante, la côte atlantique africaine émerge comme un nouvel horizon de coopération visant à favoriser la paix, la stabilité et la prospérité. Composée de 23 nations et représentant près de la moitié de la population du continent, cette région recèle un potentiel économique considérable encore largement inexploité. Le Maroc, conscient de l’importance stratégique de cette zone tant pour le développement continental que pour son rayonnement international, a pris les devants à travers le lancement du Processus des États africains atlantiques. Cette démarche vise à intensifier les programmes de coopération entre les pays de la région pour faire de cet espace continental une nouvelle zone de grande influence sur la scène politique internationale. Par conséquent, le CMC met en lumière les enjeux et opportunités liés à la Façade atlantique africaine, en soulignant l’importance de promouvoir l’accessibilité financière et l’éducation au numérique pour réduire les disparités de développement. En ce qui concerne la digitalisation et l’intégration socio-économique, le CMC explore le rôle de la digitalisation dans l’inclusion financière, en mettant en avant les avantages des paiements mobiles et du financement participatif pour les populations rurales ou éloignées.

Le numéro spécial analyse, en outre, les défis économiques rencontrés au cours des dernières années, notamment en termes de fluctuations du pouvoir d’achat au Maroc, influencées par des facteurs tels que l’indice des prix à la consommation et la croissance économique. Il examine, par ailleurs, les causes de la détérioration de la situation de l’emploi au Maroc en 2023, telles que les conditions climatiques défavorables et les fluctuations économiques mondiales, en mettant l’accent sur les pertes d’emploi dans le secteur agricole.

Le CMC anticipe des perspectives positives pour l’économie nationale en 2024, laissant présager une croissance en volume du Produit intérieur brut de l’ordre de 3,8%. Cette évolution notable vient conforter l’économie nationale dans ses orientations, notamment face au climat d’incertitude qui affecte toute la planète.
Lisez nos e-Papers