Menu
Search
Mercredi 17 Juillet 2024
S'abonner
close
Mercredi 17 Juillet 2024
Menu
Search

Provinces du Sud : la dynamique entrepreneuriale se confirme (Tamwilcom)

Pour la dernière étape de ses Assises régionales du financement de 2023, Tamwilcom a mis le cap sur Laâyoune. La thématique choisie pour cette escale concernait la dynamique entrepreneuriale dans les provinces du Sud. Les échanges entre les représentants du Centre régional d'investissement (CRI) de Laâyoune-Sakia El Hamra, de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) de cette même région et du Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) ont conflué pour témoigner de la vitalité grandissante du développement du tissu entrepreneurial dans les provinces Sud du Royaume, depuis que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a lancé en 2015 le nouveau modèle de développement de ces provinces.

No Image
La dynamique d'investissement dans les provinces du Sud se confirme et la tendance générale est à la croissance du tissu entrepreneurial, plus particulièrement depuis 2015, date à laquelle Sa Majesté le Roi a annoncé le lancement du nouveau modèle de développement pour ces provinces.



«L'entrepreneuriat, dont l'entrepreneuriat féminin, connaît un grand essor à Laâyoune et dans l'ensemble des provinces du Sud», témoigne Mina Ariri de la CGEM de Laâyoune-Sakia El Hamra. Pour elle, les efforts colossaux consentis par l'État marocain en termes d'investissements en infrastructures depuis la récupération de ces provinces ont favorisé l'émergence de secteurs économiques porteurs, autour desquels s'est formé un tissu entrepreneurial actif et sans cesse croissant.

Même son de cloche chez Bachir Lafkih, chef de division «Offre territoriale et promotion» au sein du CRI de Laâyoune-Sakia El Hamra, qui affirme que l'entrepreneuriat dans les provinces du Sud a considérablement bénéficié des investissements publics, et que l'enjeu aujourd'hui est que le secteur privé relaie le secteur public en matière d’investissement et de création de richesses. M. Lafkih soutient également que les différents programmes initiés pour inciter les jeunes à entreprendre (Intelaka, Forsa, programmes mis en place par l'INDH) ont incontestablement contribué à susciter en eux la volonté de devenir entrepreneurs et de gérer leur propre entreprise plutôt que de rester cantonnés au salariat.

S'exprimant au nom du GPBM, Otmane Boudhaïmi, directeur exécutif en charge de le région de Souss-Massa-Sahara à Attijariwafa bank, a souligné que les banques apportent leur concours, en partenariat avec Tamwilcom, au développement des entreprises dans les provinces du Sud. Il a précisé dans ce sens que, selon les derniers chiffres arrêtés à juillet 2023, le volume total des crédits distribués dans les régions du Sud a été de l'ordre de 13,5 milliards de dirhams, soit une progression de 2% en glissement annuel (contre une moyenne nationale de 1%). L'essentiel de ces crédits, souligne M. Boudhaïmi, correspond à des financements d'équipements.

Pour sa part, le directeur «Marché retail» à la Banque Populaire de Laâyoune, Mohamed Sakhsoukh, a affirmé que les atouts des provinces du Sud suscitent également l'intérêt des investisseurs étrangers. Rien que cette année, dit-il, plus de vingt délégations étrangères (Américains, Espagnols, Chinois, Italiens, etc.) se sont rendues à Laâyoune, impressionnées par le fort potentiel qu'offre la région en matière d'investissement.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.