Menu
Search
Lundi 24 Juin 2024
S'abonner
close

«Le show 2013 différent de celui de 2010»

Le chanteur britannique Mika, qui était déjà présent sur scène lors de l'édition 2010 du Festival Mawazine, a promis au public un show «différent» de sa première apparition à Rabat.

«Le show 2013 différent de celui de 2010»
Il est de retour au Maroc et promet de grands moments d’émotions. Depuis 2010, Mika a connu une ascension fulgurante et est devenu un nom qui compte dans la pop music. (Ph : mikafanclub.com)

«Le concert de l'édition 2013 différent de celui de 2010, parce qu'à l'époque, j'ai chanté un seul album. Or maintenant, j'ai trois albums à présenter», a assuré à la presse Mika, qui donne dimanche soir un spectacle sur la scène OLM Souissi.

L'auteur-compositeur de pop britannique et français, qui avait enthousiasmé et même enfiévré la foule lors de son premier passage au Festival en 2010, a dit garder de «bons souvenirs» de ce spectacle, durant lequel il a chanté son premier single «Relax, take it easy» et ses premiers titres «Love Today», ou encore «Grace Kelly».

A cet effet, l'artiste d'origine libanaise n'a pas dissimulé son enthousiasme de chanter encore une fois au Maroc, confiant qu'il ressent de «la pression» surtout après le succès de son premier concert à Rabat.

D'autre part, Mika a considéré que toutes ses chansons sont l'expression de ce qu'il vit tous les jours. «Ma musique et mes chansons sont un journal intime de ma vie», a confié ce chanteur de 30 ans, qui attribue son succès à «la joie de vivre» prêchée dans ses tubes sous l'influence de sa culture libanaise.

Prié de dire s'il compte monter des projets en commun avec des artistes arabes, Mika a souligné qu'il aimerait bien travailler avec les créateurs du monde arabe, après son expérience réussie avec la chanteuse Karol Sakr lors de l'émission télévisée musicale «Coke Studio».

Il a, en outre, révélé qu'il prépare «un projet musical qui sera basé à Beyrouth» et qui rassemble plusieurs genres musicaux en trois langues (anglais, français et arabe). Mika a également confié qu'il envisage de faire un album, représentant le «mélange trilingue» qui agrémente sa vie et ses ouvres artistiques.

Et de lancer : «J'aimerais bien faire un album, reflétant comment j'ai grandi et mon voyage de Liban vers la France et enfin la Grande Bretagne. Utiliser les trois langues est essentiel». 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.