Menu
Search
Vendredi 23 Février 2024
S'abonner
close
Vendredi 23 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Fête du Trône 2004

Une menace réelle pour le monde entier

La directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Margaret Chan, a tiré lundi à Genève la sonnette d'alarme sur la nouvelle pandémie du coronavirus, «une menace réelle pour le monde entier».

Une menace réelle pour le monde entier
«Nous devons réagir ensemble. Ce n'est pas un problème que chacun des pays membres peut gérer individuellement. C'est une menace pour le monde entier», a dit Margaret Chan. (Photo : AFP)

«Ma plus grande préoccupation en ce moment est le nouveau coronavirus. Nous comprenons trop peu de choses sur ce virus alors même qu'il pourrait représenter un danger de grande ampleur», a déclaré Margaret Chan en concluant les travaux de l'Assemblée mondiale de la santé (AMS).

«Nous devons réagir ensemble. Ce n'est pas un problème que chacun des pays membres peut gérer individuellement. C'est une menace pour le monde entier», a  dit Margaret Chan.

L'assemblée a largement débattu des grandes problématiques du secteur de la santé, ce qui a permis aux pays membres d'adopter une série de «nouvelles mesures de santé publique à même de promouvoir le bien-être pour tous et partout», indique-t-on auprès de l'organisation.

Les Etats membres ont notamment réaffirmé leur soutien au Plan d'action mondial pour la vaccination, dont l'ambition est de prévenir des millions de décès d'ici à 2020 à la faveur d'un accès plus équitable aux vaccins.

Ils ont souligné la nécessité de mobiliser davantage de ressources en soutien aux pays à faible et moyen revenu en vue de mettre en œuvre la stratégie de l'OMS et de faciliter le transfert des technologies en matière de vaccins.

L'Assemblée mondiale de la santé, plus haut organe décisionnel de l'OMS, a examiné les priorités de réforme de l'organisation et discuté de la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le développement en matière de santé et des préparatifs pour une éventuelle pandémie de grippe.

L'OMS compte 7.000 agents et experts répartis entre le siège à Genève, les 6 bureaux régionaux et 147 bureaux-pays.

Dès 2010, l'organisation a engagé un processus de réforme censé lui permettre de se recentrer sur les priorités, d'améliorer sa gouvernance et de renforcer sa gestion jusque dans ses bureaux-pays. Le processus de réforme est essentiellement conduit par les Etats membres dans un cadre participatif.

La délégation marocaine à l'assemblée mondiale de la santé (20-28 mai) était composée notamment du secrétaire général du ministère de la Santé, Belghiti Alaoui Abdelali, et du directeur de la planification et des ressources financières au même département, Jilali Hazem.