L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) vient de perdre l’un de ses principaux membres. En effet, les Etats-Unis ont confirmé, Aujourd’hui, leur retrait officiel de l’organisation onusienne. Se contentant désormais du statut d’observateur, les américains avaient déjà interrompu leur contribution financière après l'admission de la Palestine dans l’Organisation en 2011.

En réaction à la nouvelle décision américaine, la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova, a affirmé « regretter profondément cette décision ». Dans un communiqué publié aujourd’hui par l’Organisation, la directrice a affirmé que « l'universalité est essentielle à la mission de l'UNESCO pour construire la paix et la sécurité internationales face à la haine et à la violence, par la défense des droits de l'homme et de la dignité humaine ».

Pour rappel, les 58 membres du conseil exécutif de l’UNESCO votent, depuis la semaine dernière, à bulletin secret afin de désigner à la majorité des voix le futur dirigeant pour un mandat de quatre ans. Deux candidats sont toujours en lice pour décrocher le poste. Il s’agit de la Française Audrey Azoulay et du Qatari Hamad bin Abdulaziz Al-Kaouari.