M. Samadi répondait à une question orale à la Chambre des représentants sur "la généralisation de la bouse universitaire", posée par le groupe haraki. Il a ainsi expliqué que le ministère accorde un intérêt particulier pour l'octroi des bourses universitaires aux étudiants, en particulier ceux issus de milieux démunis où des zones les plus vulnérables. Cet intérêt se traduisant notamment par la hausse du budget alloué aux bourses et du nombre des bénéficiaires, passant de 182.500 étudiants à 364.500, au titre de l'actuelle année universitaire.
Evoquant la procédure mise en place pour l'octroi des bourses, menée par des commissions provinciales dédiées, M. Samadi a indiqué que son département est en train d'élaborer un décret complétant et modifiant le décret relatif aux conditions d'octroi des bourses universitaires en fonction de nouvelles données relatives au mérite social, notant que 75% (en tant que moyenne nationale) des étudiants en licence ont bénéficié cette année de ces bourses et que 100% des demandes ont été prises en compte dans les provinces du Sud, de Jerada et Figuig.