Société

Accès aux médicaments

L'Unitaid accompagnera la stratégie du Maroc pour l'élimination de l'Hépatite virale C

author MAP, LE MATIN

 L'Unitaid va explorer avec le ministère de la Santé les moyens d'aider au financement du plan «Maroc sans Hépatite virale C à l'horizon 2021». Ph : DR

L'Unitaid, un fonds voué à l'extension de l'accès aux médicaments, souhaite accompagner le Maroc dans la mise en œuvre de son plan stratégique pour l'élimination de l'Hépatite virale C (HVC), c'est ce qu'a affirmé, lundi dernier, Lelio Marmoral, directeur exécutif de l'Unitaid.

Le directeur exécutif de l'Unitaid, Lelio Marmoral, a déclaré que son fonds souhaite accompagner le Maroc dans la mise en œuvre de son plan stratégique pour l'élimination de l'Hépatite virale C (HVC). La déclaration a été faite au cours d'une entrevue à Genève avec le ministre de la Santé, Anass Doukkali qui prend part à la 71e Assemblée mondiale de la santé à la tête d'une importante délégation. Hébergé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Unitaid va explorer avec le ministère les moyens d'aider au financement du plan «Maroc sans Hépatite virale C à l'horizon 2021».

«Nous nous réjouissons de collaborer avec le Maroc en matière de diagnostic et d'accès au traitement contre  cette maladie», a assuré Lelio Marmoral. Et d'ajouter que le Royaume a été retenu comme un modèle aux côtés de trois autres pays : Bolivie, Rwanda et Cambodge. Il s'est à cet égard félicité de la forte détermination de Rabat à œuvrer pour l'élimination de l'HVC dans le droit fil des objectifs de développement durable (ODD) et la stratégie mondiale visant à réduire l’incidence des nouveaux cas d’hépatite C de 30% et de réduire la mortalité de 10% d’ici 2021.

Anass Doukkali a, pour sa part, mis en avant le plan stratégique national pour l'élimination de l'hépatite C, lequel sera bâti sur une étude concrète de la prévalence de la maladie, dans le cadre d'une collaboration avec l'Unitaid et l'OMS. Il s'agit selon lui de parvenir à l'élimination de l’HVC, en tant que menace de la santé publique à l’horizon 2030. Le plan, a-t-il précisé, vise à réduire les nouvelles infections par l’hépatite C de 30%, de réduire la mortalité liée à l’HVC de 10%, de détecter 30% des cas chroniques, de traiter 90% des cas chroniques et d'en guérir autant.

La délégation accompagnant le ministre de la Santé comprend notamment le professeur Abderrahmane Maaroufi, directeur de la direction de l'épidémiologie et de la lutte contre les maladies, et Khalid Atlassi, conseiller à la Mission marocaine à Genève.

 

Services

S'inscrire à la Newsletter