Menu
Search
Dimanche 03 Mars 2024
S'abonner
close
Dimanche 03 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Nation

La fermeture du Gazoduc Maghreb-Europe n'a aucun impact sur la production de l'électricité au Maroc, affirme M. Baitas

Le prix de l’électricité ne connaîtra aucune hausse de quelque nature que ce soit, du fait que l'impact de la fermeture du GME est insignifiant, voire inexistant. C'est ce que réaffirme le gouvernement par la voix de son porte-parole Mustapha Baitas.

La fermeture du Gazoduc Maghreb-Europe n'a aucun impact sur la production de l'électricité au Maroc, affirme M. Baitas
Mustapha Baitas, ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement.

La fermeture du Gazoduc Maghreb-Europe n'a actuellement aucun impact sur la production de l'électricité au Maroc, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le gazoduc Maghreb-Europe (GME) n’était pas destiné à l’usage des citoyens et sa fermeture n’a donc aucun impact actuellement sur la production de l’électricité dans le Royaume, a expliqué M. Baitas lors d’un point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement, réuni en visioconférence, sous la présidence du Chef de gouvernement, Aziz Akhannouch.

"Le prix de l’électricité ne connaîtra aucune hausse de quelque nature que ce soit, du fait que l'impact de la fermeture du GME est insignifiant, voire inexistant", a souligné M. Baitas.

Dimanche dernier, l'Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) et l'Office National de l’Électricité et de l'Eau Potable (ONEE) avaient indiqué dans un communiqué conjoint que la décision annoncée par les autorités algériennes de ne pas reconduire l'accord sur le GME n'aura dans l'immédiat qu'un impact insignifiant sur la performance du système électrique national.

Les deux Offices ont relevé que, eu égard à la nature du voisinage du Maroc et en prévision de cette décision, les dispositions nécessaires ont été prises pour assurer la continuité de l'alimentation du pays en électricité.

Lisez nos e-Papers