Nation

Omar Hilale : La décolonisation du Sahara marocain est "irréversiblement" scellée depuis 1975

LE MATIN

Omar Hilale : La décolonisation du Sahara marocain est "irréversiblement" scellée depuis 1975

La décolonisation du Sahara marocain est “irréversiblement” scellée depuis 1975, suite à l'Accord de Madrid, a affirmé, mercredi à New York, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale.

S’exprimant devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, M. Hilale a souligné que la poursuite de l’examen de la question du Sahara marocain par cette Commission est “anachronique”, “car la décolonisation de cette partie du Maroc a déjà été définitivement scellée en 1975, suite à la signature de l'Accord de Madrid, le 14 novembre 1975, avec l’ancienne puissance coloniale, l’Espagne, et ce, conformément à l’article 33 de la Charte de l’ONU”.

Il a, dans ce sens, tenu à préciser que cet Accord a été dûment consigné auprès du SG de l'ONU, le 18 novembre 1975, et validé par l'Assemblée générale des Nations Unies, dans sa résolution 3458B, du 10 décembre 1975.

“Cet accord remplit pleinement les exigences de l’Assemblée Générale, qui préconise une solution politique, négociée entre la puissance coloniale – l’Espagne – et la partie ayant droit – le Maroc –. Ce qui lui confère la légalité juridique, la force historique et la légitimité politique, en tant qu’acte final de décolonisation du Sahara marocain”, a fait observer M. Hilale.

Dans ce cadre, l’ambassadeur a relevé que le Conseil de Sécurité vient d’adopter la résolution 2602 sur la question du Sahara marocain, par laquelle il a réaffirmé, comme il le fait systématiquement dans toutes ses résolutions depuis 2004, que la solution à ce différend régional ne peut être que politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis.

A cet effet, le Conseil a demandé à M. Staffan de Mistura, le nouvel Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara marocain, de reprendre la facilitation du processus politique des tables rondes, avec ses 4 participants, le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le “polisario”, a indiqué le diplomate, notant que l’instance exécutive de l’ONU a, une nouvelle fois, réaffirmé la prééminence, le sérieux et la crédibilité de l’Initiative marocaine d’autonomie, qui constitue l’unique solution à ce différend régional, dans le cadre de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Maroc.

En ce faisant, le Conseil de Sécurité a assumé sa responsabilité de préservation de la paix et la sécurité internationales, en confirmant la voie déjà tracée pour le règlement pacifique de ce différend régional, a fait remarquer M. Hilale, soulignant qu’à l’opposé, “la focalisation de l’Algérie et de certaines délégations, ici, à la 4ème Commission, sur une approche idéologique et désuète pour le règlement de la question du Sahara marocain, est détachée des réalités historique, politique, juridique et humaine de ce différend car elle reprend des thèses et des plans morts et définitivement enterrés”.

“Alors que le discours de l’Algérie s’accroche au passé, les résolutions du Conseil de Sécurité se projettent vers l’avenir, en œuvrant en faveur d’une solution politique à ce différend régional”, a poursuivi l’ambassadeur, rappelant que c’est justement afin de prémunir l’ONU de cette dichotomie statutaire et de ce décalage politique, que les Pères Fondateurs de l’organisation internationale ont institué l’article 12 de la Charte des Nations Unies, qui interdit à l’Assemblée Générale et ses Commissions de faire des recommandations ou même d’examiner les questions inscrites à l’ordre du jour du Conseil de Sécurité.

--------------------------------------

Omar Hilale : La flagrance du rôle de l’Algérie dans le conflit du Sahara est «irréfutable»

La flagrance du rôle de l’Algérie dans le conflit du Sahara marocain est «irréfutable», a affirmé, à New York, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale. «La responsabilité première de l’Algérie dans la création et le maintien du différend régional sur le Sahara marocain est établie sur tous les plans : politique, diplomatique, militaire, juridique et humanitaire. N’en déplaise à l’Algérie, la flagrance de ses actes et décisions est irréfutable», a souligné M. Hilale devant la quatrième Commission de l’Assemblée générale de l’ONU. Il a rappelé que l’Algérie a, au lendemain de la signature de l’Accord de Madrid, revendiqué officiellement un statut de partie concernée et intéressée dans le dossier du Sahara marocain, et ce dans la lettre adressée au Conseil par son représentant permanent déclarant que les «parties concernées et intéressées dans l’affaire du Sahara occidental sont : l’Algérie, le Maroc et la Mauritanie». «Cette revendication est historique, car elle consacre l’Algérie comme partie concernée avant même le Maroc et a fait totalement abstraction du “polisario”, bien que fraîchement créé par l’Algérie et son allié, l’ancien dictateur Moammar Kaddafi», a expliqué l’ambassadeur, rappelant que l’Algérie a participé directement dans les batailles d’Amghala 1 et 2 dans les années 1970. Des dizaines de soldats algériens avaient d’ailleurs été faits prisonniers par les FAR, a-t-il ajouté.

Le diplomate a également fait remarquer que l’Algérie a, d’après ses propres journaux, dépensé, en 46 ans, plus de 375 milliards de dollars dans sa guerre d’usure contre le Maroc, y compris en finançant, entraînant et armant entièrement le «polisario», aux dépens du développement socio-économique de son propre pays, notant que l’Algérie «dédie son appareil diplomatique au service d’un seul agenda, celui du Sahara marocain».
«L’Algérie a refusé l’accord-cadre préparé par James Baker en 2001. Elle a proposé la partition du Sahara marocain en 2002. Elle a pris part aux réunions de Manhasset de 2009 à 2012. Ses deux ministres des Affaires étrangères ont participé aux deux tables rondes de Genève en 2018 et 2019», a encore rappelé l’ambassadeur, précisant que l’Algérie «est considérée par le Conseil de sécurité en tant que partie. C’est pourquoi il l’a enjoint dans ses dernières résolutions, dont la 2602 de vendredi dernier, à participer aux tables rondes et l’a citée à cinq reprises, soit autant de fois que le Maroc». 

Services

Météo

Casablanca 20 mai 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 20 mai 2022

  • As-sobh : 04:42
  • Al-chourouq : 06:23
  • Ad-dohr : 13:32
  • Al-asr : 17:11
  • Al-maghrib : 20:33
  • Al-ichae : 22:00

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Disney Channel
Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir

05:00

Chaine : TV5
C dans l'air

03:54

Chaine : Cartoon Network
Teen Titans Go!

05:00

Chaine : Bein Sports HD2
River Plate (URU) vs Cuiaba (BRA) - Copa Sudamericana 2022 - Group Stage MD5

04:00

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 20 mai 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 20 mai 2022

  • As-sobh : 04:42
  • Al-chourouq : 06:23
  • Ad-dohr : 13:32
  • Al-asr : 17:11
  • Al-maghrib : 20:33
  • Al-ichae : 22:00

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Disney Channel
Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir

05:00

Chaine : TV5
C dans l'air

03:54

Chaine : Cartoon Network
Teen Titans Go!

05:00

Chaine : Bein Sports HD2
River Plate (URU) vs Cuiaba (BRA) - Copa Sudamericana 2022 - Group Stage MD5

04:00

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X