Menu
Search
Jeudi 18 Juillet 2024
S'abonner
close
Jeudi 18 Juillet 2024
Menu
Search

240 millions de dollars de la Banque mondiale pour l'écosystème autour du port Nador West Med

Le gouvernement et la Banque mondiale ont convenu de signer un partenariat pour contribuer à l’émergence d’un écosystème entrepreneurial et industriel autour de Nador West Med, à travers notamment le développement des infrastructures de connectivité entre le futur port et les pôles économiques de la région de l'Oriental et du Nord. Dans le cadre de ce partenariat, la Banque mondiale envisage d’accorder un financement de 240 millions de dollars en faveur du ministère de l'Équipement et de l'eau.

240 millions de dollars de la Banque mondiale pour l'écosystème autour du port Nador West Med

Bailleur de fonds majeur pour le Maroc, la Banque mondiale est pratiquement présente sur tous les chantiers stratégiques du pays. Selon nos informations, le gouvernement et l’Institution de Bretton Woods ont convenu de signer un partenariat pour le développement des infrastructures de connectivité ainsi qu’un écosystème entrepreneurial et industriel autour de Nador West Med (NWM). Dans le cadre de ce partenariat, la Banque mondiale envisage d’accorder un financement de 240 millions de dollars, soit environ 2,4 milliards de DH, en faveur du ministère de l'Équipement et de l'eau. Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale doit l’approuver en juin 2022. «Ce financement contribuera à créer des emplois dans la région en soutenant des interventions qui maximiseront l'impact et les retombées du complexe NWM sur le plan socio-économique, et ce dans les différentes provinces de la zone du projet», souligne une source officielle.

Ce partenariat gouvernement-Banque mondiale se concentrera sur trois domaines d'intervention. Le premier a pour objectif d’accompagner le développement d'activités industrielles compétitives s'appuyant sur Nador West Med. Le deuxième porte sur un appui au développement des activités socio-économiques valorisant le potentiel existant dans la zone du projet. Quant au dernier axe d’intervention, il vise à améliorer la connectivité physique entre NWM et les pôles économiques de la région de l'Oriental et du Nord, pour soutenir le développement de ces activités industrielles compétitives et celles socio-économiques, objets des axes 1 et 2. Parmi les chantiers à cofinancer, le développement de la zone franche, adossée au port, sur une superficie de 630 hectares ainsi que d’une plateforme économique en dehors de la zone susceptibles de doper l’entrepreneuriat et les activités industrielles compétitives autour du complexe Nador West Med. Concernant la connectivité, il est prévu l'élargissement et la mise à niveau de près de 170 km de routes et la construction de nouvelles routes sur 7 km.

L’amélioration de la connectivité physique du port, en particulier avec les autres pôles économiques régionaux, a pour but de rationaliser le temps de transit entre NWM et les zones de production et booster l’écosystème de ce complexe industrialo-portuaire. Rappelons que ce projet est en cours de construction sur le site stratégique de la baie de Bettoya, à environ 30 km de la ville de Nador. L’infrastructure portuaire permettra de traiter dans une première phase 3 millions de conteneurs (Équivalent vingt pieds EVP), 25 millions de tonnes d’hydrocarbures, 7 millions de tonnes de charbon et 3 millions de marchandises diverses. Parallèlement à l’infrastructure portuaire, des zones industrielles, logistiques et de services seront aménagées sur la Zone franche adjacente au port et sur la Zone de développement ciblant des investisseurs de renommée notamment dans les métiers mondiaux du Maroc. Les travaux de construction des infrastructures devront s’achever vers fin 2022, avec une mise en exploitation prévue en 2024.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.