Menu
Search
Dimanche 23 Juin 2024
S'abonner
close
Dimanche 23 Juin 2024
Menu
Search

ASIF, présidé par Ithmar Capital, membre fondateur de l’«Alliance for Green Infrastructure in Africa»

Le Forum africain des investisseurs souverains (ASIF), présidé par Ithmar Capital, devient membre fondateur de l’«Alliance for Green Infrastructure in Africa» (AGIA). Cette initiative, lancée à l’occasion de la COP 27, est portée par l’Union africaine, le groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et le Fonds Africa50, en partenariat avec plusieurs acteurs majeurs régionaux et internationaux. Elle vise à renforcer et accélérer le financement des projets d'infrastructure verts et durables en Afrique, notamment en faveur de la transition énergétique du continent. Environ 10 milliards de dollars d'investissements ciblés.

ASIF, présidé par Ithmar Capital, membre fondateur de l’«Alliance for Green Infrastructure in Africa»
La participation d’Ithmar, à travers ASIF, à l'initiative AGIA s’inscrit dans la continuité des engagements du Royaume pour le développement durable.

Le Maroc poursuit son fort engagement pour la promotion des investissements durables en Afrique. Le Forum africain des investisseurs souverains (ASIF), présidé par Ithmar Capital, devient membre fondateur de l’«Alliance for Green Infrastructure in Africa» (AGIA). Cette initiative, lancée à l’occasion de la COP27 qui se tient en Égypte, est portée par l’Union africaine, le groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et le Fonds Africa50, en partenariat avec plusieurs acteurs majeurs régionaux et internationaux. Il s’agit notamment de la Banque européenne d'investissement (BEI), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), l'Agence française de développement (AFD), la Fondation Rockefeller, l'Agence américaine pour le commerce et le développement, le Global Center on Adaptation et le Private Infrastructure Development Group.

Cette nouvelle Alliance a pour objectif de renforcer et d’accélérer le financement des projets d'infrastructure verts et durables en Afrique, notamment en faveur de la transition énergétique du continent. «L’Afrique a besoin d’un plan d’action commun pour accélérer sa transition énergétique, et cela passe principalement par la concrétisation de projets d’infrastructures verts et durables. AGIA vient répondre à cet enjeu et je suis ravi qu’Ithmar, à travers ASIF, prenne part à cette initiative. Cela s’inscrit dans la continuité des engagements du Royaume en tant que pionnier de la transition énergétique et catalyseur du développement durable sur le Continent», a déclaré au journal «Le Matin», Obaid Amrane, directeur général de Ithmar Capital et représentant de l’ASIF lors du lancement de l’AGIA. L’AGIA travaillera, notamment, sur la mobilisation de capitaux internationaux et vise à générer jusqu'à 10 milliards de dollars d'opportunités d'investissement en faveur du secteur privé. Il s’agira de développer et de financer un portefeuille de projets transformationnels bancables, d’une part, et de catalyser le financement à grande échelle pour les infrastructures africaines, d’autre part.

L'Alliance lèvera jusqu'à 500 millions de dollars pour fournir des capitaux de développement de projets en phase de démarrage. Pour y arriver, quatre axes stratégiques ont été identifiés : préparation et développement de projets, notation des projets, cofinancement et réduction des risques et investisseurs institutionnels. ASIF, qui a participé aux travaux préparatoires de l’Alliance, dirigera le groupe de travail «Investisseurs institutionnels». «En conduisant les travaux du groupe des Investisseurs institutionnels, ASIF contribuera au déploiement de l'AGIA à deux niveaux : la préparation et le développement de projets d'une part, et la mobilisation de capitaux d'autre part, dans le but d’accélérer le financement des infrastructures vertes en Afrique», a souligné Obaid Amrane, à l’occasion du lancement de l’alliance. Selon lui, ASIF se veut être un partenaire incontournable pour le développement de l’investissement en Afrique. Sa présence active à la COP27 vient souligner son engagement, et celui du Royaume du Maroc, envers le développement du continent et envers ses générations futures.

 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.