Menu
Search
Lundi 24 Juin 2024
S'abonner
close

Beach soccer : le Maroc joue le match de classement de la CAN ce vendredi face au Mozambique

L’équipe nationale de beach soccer n’a pas réussi à franchir le cap de la demi-finale de la Coupe d’Afrique après sa défaite (4-5), mercredi, face à l’Égypte. Malgré une avance de deux buts en première période, les Lions de l’Atlas se sont fait surprendre par des Pharaons revanchards, auteurs d’une remontada fulgurante lors du second acte. L’équipe nationale jouera le match de classement face au pays hôte, le Mozambique, ce vendredi.

Beach soccer : le Maroc joue le match de classement de la CAN ce vendredi face au Mozambique
Anwar Frindi (ici aux prises avec un défenseur égyptien) a été l'auteur des quatre buts marocains lors de la demi-finale.

Les Lions de beach soccer devront encore prendre leur mal en patience avant d’accéder en finale de la Coupe d’Afrique. En effet, en cinq participations lors des précédentes éditions, l’équipe nationale n’as jamais pu dépasser le stade de la demi-finale. Un scénario qui s’est répété, mercredi, en demi-finale de l’édition 2022 face à l’Égypte. Pourtant, l’équipe nationale a très bien géré la première partie de la rencontre avec deux buts inscrits par le joueur du Moghreb de Tétouan, Anwar Frindi. Une avance, que les Lions n’ont pas réussi à conserver face à une équipe égyptienne déterminée à prendre sa revanche sur le Maroc, qui l’avait éliminée lors de la phase de poules de l’édition précédente.

Ainsi, en seconde période, les Pharaons sont parvenus à revenir avec force dans le match en remontant la différence de deux buts, ajoutant au passage trois autres buts ! En face, les protégés d’Oumar Sylla ont réagi à cette offensive des Pharaons en inscrivants deux autres réalisations, œuvres d’Anwar Frindi (4-5), mais la précipitation et le manque de concentration ont privé les Lions d’une qualification en finale de la CAN, qui leur aurait ouvert les portes de la Coupe du monde 2023. Après ce revers, l’équipe nationale jouera le match pour la troisième place, ce vendredi, face au Mozambique, battu par le Sénégal dans l’autre demi-finale.

Oumar Sylla avoue que ses hommes ont fait dans précipitation face à une équipe égyptienne plus expérimentée

Arrivé à la tête de l’équipe nationale en avril dernier avec l’objectif de qualifier le Maroc pour sa première finale de la CAN, en s’appuyant sur une nouvelle génération de joueurs, l’ancien sélectionneur du Sénégal, Oumar Sylla, a avoué après le match contre l’Égypte que ses protégés ont confondu vitesse et précipitation. «Malheureusement, nous sommes éliminés aujourd’hui, car les joueurs ont confondu vitesse et précipitation.

On a bien démarré le match, mais nous avons donné trop de cadeaux à l’Égypte, qui reste une équipe très expérimentée. Les joueurs égyptiens nous ont poussés à commettre des fautes qu’ils ont très bien exploitées par la suite pour nous doubler. Même si nous avons réussi à égaliser en fin de match, l’équipe adverse a profité d’un cafouillage pour porter le coup de grâce», a analysé Sylla. Concernant le match de classement face au Mozambique, le sélectionneur national a estimé qu’il fallait donner du temps à ses joueurs pour récupérer, afin qu’ils puissent jouer sereinement pour essayer de décrocher la troisième place.

 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.