Menu
Search
Samedi 13 Avril 2024
S'abonner
close
Samedi 13 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Automobile

La BMW M2 2023 conserve la boîte manuelle

La deuxième génération de la BMW M2 gagne en taille, en puissance et en technologie. Elle est proposée en propulsion arrière et avec encore le choix entre boîte automatique et manuelle. Sa production est prévue au Mexique pour une commercialisation dès le printemps prochain.

La BMW M2 2023 conserve la boîte manuelle

BMW vient de dévoiler officiellement la nouvelle génération du modèle M2, célébrant le 50e anniversaire de la division axée sur le sport. Selon le constructeur allemand, cette nouvelle compacte à deux portes devrait être l’incarnation d’une passion de course dont les propriétaires peuvent profiter même au quotidien.

Avec des dimensions compactes, associées à un châssis et une technologie de groupe motopropulseur adaptés des BMW M3 et BMW M4, la nouvelle M2 est plus courte de 214 mm que la M4 et son empattement est plus court de 110 mm. En même temps, sa carrosserie et sa voie sont plus larges que la BMW Série 2 Coupé standard.

Sur le plan du design, la nouvelle M2 est dotée d’une calandre sans cadre avec des barres horizontales, d’une prise d’air inférieure divisée en trois sections, de jupes latérales bien évasées et de passages de roue musclés. A l’arrière, elle se dote d’un pare-chocs sport, un becquet sur le couvercle de coffre, un nouveau diffuseur et deux sorties d’échappement.

La BMW M2 Coupé 2023 dispose également de roues spécifiques disponibles en taille double, 19 pouces à l’avant et 20 pouces à l’arrière. La carrosserie peut être choisie en deux peintures unies et trois métalliques, y compris les couleurs Zandvoort Blue et Toronto Red. Le toit en fibre de carbone en option permet d’économiser 6 kilogrammes du poids total.

Ecrans de taille XXL

A l’intérieur, la conception est axée sur le conducteur avec des jauges, des commandes et des options de réglage spécifiques à M, ainsi que l’écran incurvé BMW. Le tableau de bord de 12,3 pouces affiche des informations relatives à la conduite, tandis que l’écran central de 14,9 pouces offre plus de données. L’affichage tête haute en option avec des informations spécifiques à la M est également conservé, ainsi que l’assistant personnel BMW qui fait partie de la dernière génération de BMW iDrive, basée sur le système d’exploitation BMW ID8.

Les sièges Sport finis en Sensatec/Alcantara sont montés de série, tandis que les sièges M Sport avec appui-tête intégrés en cuir Vernasca/Sensatec peuvent être spécifiés en option. Les sièges baquets M en fibre de carbone sont un supplément et permettent d’économiser 10,8 kilogrammes de poids. De plus, la nouvelle génération est une voiture à utiliser au quotidien grâce à des technologies telles que le système de navigation BMW Maps, l’éclairage ambiant, le système de haut-parleurs Hi-Fi et une longue liste de systèmes de sécurité et d’aide à la conduite.

Ce nouveau modèle propose également le M Drive Professional avec le M Drift Analyzer et le M Laptimer, ainsi que le bouton M Mode qui permet de configurer le comportement du véhicule et de choisir entre les modes Road, Sport et Track. La liste des équipements en option comprend le groupe M Race Track, qui comprend un toit, des sièges M et une garniture intérieure en fibre de carbone ainsi que des pneus de piste.

Boîte manuelle maintenue

Sous le capot, BMW a encore une fois opté pour une formule qui a apporté des avantages intéressants. Il s’agit du six cylindres en ligne bi-turbo de 3.0 litres qui propulse les M3 et M4, mais cette fois-ci, il développe 460 ch à 6.250 tr/min (90 ch de plus que son prédécesseur), avec un couple maximal de 550 Nm entre 2.650 et 5.870 tr/min.

Le nouveau moteur peut tourner jusqu’à 7.200 tr/min et est couplé de série à une boîte automatique M Steptronic à 8 rapports avec Drivelogic de série. La grande nouveauté est que BMW a décidé de conserver la boîte manuelle six rapports, disponible en option. Ce qui n’est pas négociable, c’est la configuration de la propulsion arrière. Elle intègre le système antipatinage M de série, ainsi que le différentiel M actif.

Avec cette approche, la nouvelle M2 passe de 0 à 100 km/h en 4,1 secondes avec la boîte automatique et 4,3 secondes avec la boîte manuelle. Les 200 km/h depuis l’arrêt les atteignent en 13,5 secondes (14,3 secondes pour la version manuelle). La vitesse de pointe, quant à elle, est électroniquement limitée à 250 km/h, bien qu’avec le M Driver Package en option, la vitesse passe à 285 km/h.

Au niveau du châssis, BMW a atteint une répartition du poids presque parfaitement équilibrée et une excellente rigidité en torsion, grâce aux renforts de châssis aidés par des goussets sur mesure. Le lancement mondial de la nouvelle M2 Coupé débutera en avril prochain. Elle sera fabriquée avec la Série 2 Coupé à l’usine BMW de San Luis Potosí, au Mexique. Aucun prix n'a été annoncé pour le moment.

 

Lisez nos e-Papers