Menu
Search
Jeudi 18 Juillet 2024
S'abonner
close
Jeudi 18 Juillet 2024
Menu
Search

L’accord sur le droit de grève pour janvier 2023, celui de la réforme des retraites en mars (Sekkouri)

Le gouvernement estime que le deuxième round du dialogue social se déroule dans de bonnes conditions. Affichant un air optimiste, jeudi lors du point de presse tenu à l’issue du Conseil de gouvernement, le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Younes Sekkouri, a affirmé qu’un accord sur le projet de loi relatif à la grève pourrait être trouvé en janvier prochain. S’agissant de la réforme des retraites, le gouvernement se donne jusqu’à mars 2023 pour parvenir à un accord avec les différents acteurs.

L’accord sur le droit de grève pour janvier 2023, celui de la réforme des retraites en mars (Sekkouri)

La dynamique du dialogue social, instauré depuis la signature de l’accord du 30 avril, semble se poursuivre. Selon le ministre de l’inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Younes Sekkouri, les réunions se poursuivront dans les prochains jours avec les syndicats et les représentants du patronat afin de parvenir à des accords sur les principales questions de ce deuxième round du dialogue social. Deux points en particulier seront sur la table des négociations, a précisé le ministre, jeudi lors d’un point de presse à l’issue de la réunion du Conseil de gouvernement, en affirmant que l’actuel Exécutif inscrit sa démarche dans une logique de négociation et non de marchandage. 

C’est ainsi que M. Sekkouri a relevé que le premier point concerne un accord sur le droit de grève. Se donnant un délai jusqu’au mois de janvier 2022 pour parvenir à un accord à ce sujet avec les centrales syndicales les plus représentatives et le patronat, M. Sekkouri a assuré qu’un tel texte doit respecter aussi bien les intérêts des travailleurs que ceux des employeurs.  Le deuxième point, relatif à la réforme des retraites, devra être tranché avant la fin du mois de mars prochain. Pour M. Sekkouri, c’est un délai raisonnable pour aboutir à un accord avec les différents intervenants. Dans ce sens, le responsable a rappelé la première réunion de la commission en charge de cette réforme et qui a eu lieu mercredi sous la présidence de la ministre de l’Économie et des finances. «Lors de cette réunion, la ministre a présenté les détails d’une étude réalisée par le ministère à propos des différentes caisses de retraite», a souligné le ministre. 

Concernant la révision de l'IR, le ministre a affirmé que les négociations sont toujours en cours avec les syndicats pour parvenir à un accord. Sur le volet du dialogue sectoriel, le ministre a assuré que les discussions autour de la réforme du système de l'éducation et de la formation sont en cours et que tous les moyens sont mobilisés pour faire réussir ce chantier avec l'ensemble des parties prenantes dans les prochaines années. 

 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.