Menu
Search
Samedi 22 Juin 2024
S'abonner
close
Samedi 22 Juin 2024
Menu
Search

Banque Populaire : 1,8 milliard de DH de profits au 1er semestre

Bonnes performances pour le Groupe BCP au premier semestre. Les dépôts se renforcent de 3,5%, les crédits s’affermissent de 1,3% et le PNB s’apprécie de 3%. Le Résultat net part du groupe croît de 16,6% à 1,8 milliard de DH et le coût du risque consolidé s’est allégé de 18,3%.

Banque Populaire : 1,8 milliard de DH de profits au 1er semestre

Le groupe Banque Centrale Populaire (BCP) a fait preuve de dynamisme dans l’ensemble de ses pays d’implantation au premier semestre. Résultat : les dépôts du Groupe se renforcent de 3,5% pour s’établir à 353,8 milliards de DH, tandis que les crédits bruts s’affermissent de 1,3%, par rapport au 31 décembre 2021, à 292 milliards de DH. Le Produit net bancaire consolidé réalisé par la BCP s'apprécie de 3% à près de 10,5 milliards de DH, profitant essentiellement de l’évolution de la marge d’intérêt et de la marge sur commissions qui se renforcent respectivement de 5,9 et 6,7%. «Une performance qui traduit les efforts consentis par le Groupe dans l’optimisation du coût des ressources et de la bonne performance des filiales aussi bien au Maroc qu’en Afrique subsaharienne», indique le groupe dans sa communication financière.

Pour le coût du risque consolidé, il s’est allégé de 18,3% s’établissant à 1,8 milliard de DH à fin juin 2022. Parallèlement, l’encours du fonds de soutien, qui est un mécanisme spécifique au modèle coopératif du groupe BCP, se maintient à 4,2 milliards de DH. Ces réalisations ont permis de compenser la baisse de 16,9% du résultat des activités de marché, du fait de l’impact de la hausse des taux sur le portefeuille de trading.

En outre, les frais généraux évoluent de 4,4% au cours du 1er semestre 2022 pour s’établir à 5,1 milliards de DH. En conséquence, le coefficient d’exploitation ressort à 48,7%. Par ailleurs, «à l’instar de l’année 2021, le niveau des provisions continue à s’améliorer dans un contexte marqué par une levée des restrictions sanitaires dans l’essentiel de nos pays d’implantation», indique le groupe. Le Résultat net consolidé, lui, progresse de 18,6% à près de 2,4 milliards de DH. De même, le Résultat net part du groupe croît de 16,6% à 1,8 milliard de DH.

Au Maroc, la Banque affiche une évolution satisfaisante de ses indicateurs au terme du premier semestre 2022. En effet, les dépôts de la clientèle continuent sur la même tendance de l’année précédente avec une hausse de 3,8% sur 6 mois à 278,5 milliards de DH. Par ailleurs, la Banque au Maroc réaffirme son engagement pour le financement de l’économie nationale, et porte son total encours de crédits à 202,3 milliards de DH. Le PNB, lui, a été impacté par une valorisation à la baisse du portefeuille de trading. La contribution du Maroc au PNB consolidé est de l’ordre de 49%.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.