Nation

Hausse des prix des carburants : le cri de détresse des opérateurs du transport touristique

Yousra Amrani Yousra Amrani, LE MATIN

Hausse des prix des carburants : le cri de détresse des opérateurs du transport touristique

Si le tourisme montre enfin les premiers signes de rétablissement après deux années difficiles, les opérateurs du transport touristique ne peuvent pas en dire autant. Les hausses répétitives des prix du carburant mettent à mal leur équilibre financier. Ils viennent donc de lancer un appel au gouvernement lui demandant une intervention urgente pour sauver un secteur qui peine toujours à se remettre de la pandémie de la Covid. Les professionnels, qui déplorent la réduction drastique de leurs marges, réclament un soutien financier afin de pouvoir continuer à exercer leur activité. Selon la Fédération nationale du transport touristique, cette situation est d’autant plus intenable que le transport touristique fonctionne avec des réservations qui peuvent aller jusqu’à un an, ce qui fait que les tarifs ne sont souvent plus adaptés à la réalité des prix actuels, notamment ceux des carburants.

La Fédération nationale du transport touristique (FNTT) a appelé mardi à une intervention urgente du gouvernement pour mettre fin aux hausses vertigineuses des prix des carburants et accompagner le secteur dans ses efforts visant à faire face à la crise. Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion du Bureau national avec les membres de la Fédération relevant de la région de Fès-Meknès, la Fédération nationale du transport touristique a tiré la sonnette d’alarme pour attirer l’attention sur le spectre de la faillite qui plane sur plusieurs opérateurs qui n’arrivent plus à équilibrer leurs finances, à cause de la hausse continue des prix des carburants. «Le budget carburant représente 70% de nos charges. Et malgré la subvention accordée par l’État, estimée à 1.000 dirhams par mois, les opérateurs n’arrivent pas s’en sortir, d’autant plus qu'ils peinent toujours à se remettre de la crise qui a frappé le tourisme depuis l’avènement de la Covid-19», explique Mohammed Bamansour, président de la FNTT dans une déclaration accordée au «Matin».
 
Selon le même responsable, les opérateurs du secteur, bien qu’ils soient toujours opérationnels, ne parviennent plus à générer de profit, à cause de la hausse du prix du carburant, «ce qui fait planer la menace d’un effondrement du secteur et d’une paralysie générale». Cette situation est d’autant plus intenable que le secteur du transport touristique «fonctionne avec des réservations qui peuvent aller jusqu’à un an, ce qui fait que le prix des réservations n’est souvent plus adapté à la réalité des prix actuels, notamment les prix des carburants», relève un communiqué de la FNTT.
 
Par ailleurs, les professionnels déplorent le retard dans le paiement des services par les clients qui peut aller jusqu'à deux mois, ce qui met l’opérateur de transport touristique au pied du mur. Ce dernier se retrouve ainsi entre le marteau des échéances de crédits de véhicules et l’enclume des traites relatives à l’assurance. Mais les difficultés du secteur ne sont pas liées uniquement aux prix des carburants. L’informel et la concurrence déloyale n’arrangent pas les choses. C’est pourquoi la Fédération nationale du transport touristique a appelé les autorités à s’attaquer à ce qu'elle a appelé «l'anarchie» que connaît le secteur, à cause de la concurrence déloyale pratiquée par certains transporteurs clandestins qui n’hésitent pas à transporter des citoyens dans des véhicules non autorisés à exercer la profession de transport touristique, ce qui menace la sûreté et la sécurité de ces derniers et enfreint les lois réglementant le secteur.
 
Enfin, la Fédération a lancé un appel aux compagnies d'assurance les sollicitant à tenir les promesses faites lors de la réunion de concertation tenue en présence du ministre délégué chargé du Budget. Ces promesses consistent à supporter une partie des conséquences de la crise engendrée par la pandémie et à réduire les prix de leurs prestations afin de préserver les contrats de transport touristique et contribuer à la sauvegarde du secteur.

Services

Météo

Casablanca 10 août 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 10 août 2022

  • As-sobh : 05:11
  • Al-chourouq : 06:46
  • Ad-dohr : 13:41
  • Al-asr : 17:18
  • Al-maghrib : 20:27
  • Al-ichae : 21:48

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Animaux
Super vétérinaire

19:40

Chaine : Ushuaïa TV
Tanzanie, la nature à l'état sauvage

19:55

Chaine : TF1
Journal

20:00

Chaine : TV5
Une étrange affaire

20:00

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 10 août 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 10 août 2022

  • As-sobh : 05:11
  • Al-chourouq : 06:46
  • Ad-dohr : 13:41
  • Al-asr : 17:18
  • Al-maghrib : 20:27
  • Al-ichae : 21:48

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Animaux
Super vétérinaire

19:40

Chaine : Ushuaïa TV
Tanzanie, la nature à l'état sauvage

19:55

Chaine : TF1
Journal

20:00

Chaine : TV5
Une étrange affaire

20:00

Tous les programmes TV >