Menu
Search
Samedi 02 Mars 2024
S'abonner
close
Samedi 02 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Culture

Festival du film de femmes de Salé : Hommage à la grande actrice du cinéma égyptien Laïla Elwi

Le 15e Festival international du film de femmes de Salé a pris son envol, lundi 26 septembre, avec le dévoilement des différents jurys des compétitions officielles, celles des longs métrages, du documentaire et du Prix jeune public. Des hommages ont été rendus à trois femmes, figures emblématiques du septième art.

Le 15e Festival international du film de femmes de Salé a démarré, lundi 26 septembre, avec la présentation des trois jurys des compétitions officielles. Pour les longs métrages, le jury est composé de la productrice et réalisatrice égyptienne Marianne Khoury (présidente), la directrice du Festival Films Femmes Afrique, Martine Ndiaye (Sénégal, France), la comédienne, metteur en scène et chroniqueuse, Fatym Layach (Maroc), la réalisatrice Amélie van Elmbt (Belgique) et la réalisatrice Caroline Cuénod (Suisse, Danemark). Pour les documentaires, c’est la réalisatrice et directrice du Festival du film d'Amiens (Congo, Guadeloupe), Annouchka de Andrade (présidente), la réalisatrice Karima Saïdi (Maroc, Belgique) et la réalisatrice et productrice Mamounata Nikièma (Burkina Faso). Puis, la comédienne Ibtissam Laaroussi (présidente), l’ingénieur de son Ilham Zehrouni, la réalisatrice et assistante de production Ikhlasse El Fadil, pour le Prix jeune public.

Un premier hommage a été rendu à une pionnière du cinéma africain, Sarah Maldoror, cinéaste et réalisatrice, considérée comme une figure de proue du cinéma africain et la première réalisatrice du continent. Un deuxième hommage a été rendu à Simon Bitton, réalisatrice de films documentaires, née au Maroc et ayant vécu à Rabat, à Jérusalem et à Paris, et qui vit actuellement entre la France et le Maroc. Ses films portent sur l’actualité, l’histoire et les cultures d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Mais le point d'orgue de cette cérémonie d’ouverture fut la consécration de la grande actrice égyptienne Laïla Elwi, pour son parcours cinématographique remarquable, à travers les multiples et différents rôles qu’elle a campés avec beaucoup de dévouement et de professionnalisme. La cérémonie d’ouverture s'est clôturée avec la projection du film «Atlantique» (2019) de Mati Diop, présenté en hommage à l’invité d’honneur, le Sénégal. Rappelons que ce long métrage a été présenté en compétition officielle lors du Festival de Cannes en 2019, où il a remporté le Grand Prix de Cannes, le Prix du jury du festival de Cannes, le César du meilleur premier film et la Palme d’or.

Lisez nos e-Papers