Menu
Search
Jeudi 18 Juillet 2024
S'abonner
close
Jeudi 18 Juillet 2024
Menu
Search

Les lauréats du 20ème Grand Prix national de la presse dévoilés

Les lauréats du 20ème Grand Prix national de la presse dévoilés
Ph : Sradni

Les lauréats de la 20ème édition du Grand Prix national de la presse ont été dévoilés lors d'une cérémonie organisée vendredi à Rabat.

Cet événement, auquel ont pris part le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas et plusieurs personnalités du monde de la presse, de l'art et de la littérature, a été marqué par l'annonce des vainqueurs du prix honorifique ainsi que des prix de la télévision, de la radio, de la presse écrite, de la presse électronique, de l’agence de presse, de la production journalistique amazighe, de la production journalistique hassanie, de la photographie, alors que celui du journalisme d’investigation, ne faisant pas l’objet de candidature, et celui de la caricature, n’ont pas été attribués.

Le prix honorifique, qui rend hommage à une personnalité du monde des médias ayant contribué au développement et à l’évolution du paysage médiatique national et à la consécration des nobles principes du métier, a été attribué au chroniqueur Jamal Berraoui et à la journaliste sportive Kaima Belouchi de la Société nationale de radio et de télévision (SNRT).

Le prix de l’agence de presse a été décerné à Jamal-Eddine Benlarbi pour son article "Tafilalet : Un verre d’eau bien fraîche, source de vie".

Pour ce qui est du prix de la télévision, il a été remporté ex-aequo par Samira Asbbane, journaliste d'Al Aoula (SNRT) pour son documentaire sur la généralisation de la protection sociale intitulé "Pays de la protection sociale" et Abdessadek Benaissa pour son sujet "Passeur: route vers El Guergarat".

Quant au prix de la radio, il a été attribué à Bilal Belhsain (SNRT) pour son œuvre "Le calvaire de la population de la commune de Tounfite, province de Midelt, pour se chauffer au bois".

Dans la catégorie de la presse écrite, le prix a été octroyé au journaliste Mohamed Karim Boukhssasse de l’hebdomadaire "Al-Ayyam" pour son sujet "Voyage au cœur du Rif en quête de vie après la mort de Rayan", alors que le prix de la presse électronique est revenu au journaliste de Hespress, Mustapha Chakiri pour son œuvre "Du Soudan à Melilla: le périple mortel des migrants pour une nouvelle vie".

Concernant le prix de la production journalistique amazighe, il a été remporté par la journaliste Fatima Oucharaa de Tamazight TV (SNRT), pour son œuvre "Voie de la citoyenneté: Quelles mesures pour faire face au stress hydrique".

Quant au prix de la production journalistique hassanie, il a été attribué à Lahcen Boujdour de la chaîne Laâyoune TV pour son œuvre "La tente, d'hier à aujourd’hui".

Le prix de la photographie a été remis au journaliste photographe Mohamed Ouarraq du quotidien "Al Ahdath Al Maghribia" pour un reportage-photo sur les feux de forêt dans le Nord du Royaume.

Intervenant à cette occasion, Mohamed Mehdi Bensaid s’est félicité des réalisations du Grand Prix national de la presse au cours des deux dernières décennies, soulignant la nécessité de lui insuffler un nouvel élan pour répondre aux évolutions de la scène médiatique et journalistique dans le cadre de la révolution digitale.

A cet égard, le ministre a annoncé la décision de mettre en place une commission spéciale composée de représentants des différentes parties prenantes ainsi que de corps professionnel du Maroc et de l'étranger, qui apportera une nouvelle conception du Prix, basée sur l'évaluation de ses acquis et les besoins du domaine dans le contexte des nouveaux médias.

Cette conception sera également basée, a-t-il dit, sur les expériences similaires et les précédentes recommandations émises par les différents jury au fil des éditions du Grand Prix national de la presse, pour revoir les dimensions professionnelle, organisationnelle et financière, et ce dès la prochaine édition.

De son côté, le président du jury Abdellatif Bensfia, a soutenu que le Prix "a veillé, dans le respect des principes, à insuffler une dynamique nouvelle à la scène médiatique qui a contribué à l’instauration d’une culture de compétition professionnelle et a établi un esprit de reconnaissance pour ceux qui ont dédié leur vie au journalisme et à la nation".

A la fin de leurs travaux, les membres du jury ont formulé plusieurs observations visant à développer le Prix et soutenir le dynamisme positif qu'il poursuit depuis des décennies, a expliqué M. Bensfia, précisant qu’il s’agit de l’examen et l’audit des catégories, la fusion de certaines d'entre elles et la création de nouvelles catégories, dont une qui sera dédiée aux Marocains exerçant dans des médias étrangers accrédités au Maroc.

Présidé par M. Bensfia, le jury de la 20ème édition du Grand prix national de la presse était composé d'Abdelhafid Benkhouya, Fadila Anwar, Mohamed Ezzouak, Mounia El Orchi, El Hafid Mehdar, Issa Wahbi, Imane Aghoutane, Mehdi El Amri, Jilali Benhalima et Maria Moukrim.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.