Menu
Search
Samedi 25 Mai 2024
S'abonner
close

Mustapha Baïtas : "la grève des enseignants-cadres des AREF est injustifiée"

Les enseignants concernés par la grève ont été invités au débat à plusieurs reprises, la grève et les décisions de militantisme et d'escalade doivent intervenir lorsque la porte du dialogue est fermée, estime le porte-parole du gouvernement.

Mustapha Baïtas : "la grève des enseignants-cadres des AREF est injustifiée"

La grève qu’observent les enseignants-cadres des Académies régionales de l'éducation et de la formation (AREF) est "injustifiée" tant que le dialogue lancé par le gouvernement avec les syndicats de l'Enseignement se poursuit, a estimé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas. "La grève et les décisions de militantisme et d'escalade doivent intervenir lorsque la porte du dialogue est fermée (...) mais le dialogue se poursuit avec les syndicats et il n'est pas encore clos", d'autant plus que les enseignants concernés ont été invités au débat à plusieurs reprises, a dit M. Baitas lors d'un point de presse à l'issue du Conseil de gouvernement.

"L'observation d'un débrayage de 14 jours est injustifiée de même qu'il est insensé que les élèves ne suivent pas leurs cours", a-t-il ajouté, faisant état de l'insatisfaction qu'a suscitée cette grève auprès des associations des parents et tuteurs des élèves et des citoyens. M. Baitas a appelé les enseignants-cadres à reprendre le dialogue et à présenter leurs propositions, soulignant que le gouvernement est totalement conscient de la nécessité d'adopter des solutions novatrices pour ce dossier.

Lisez nos e-Papers