Menu
Search
Samedi 24 Février 2024
S'abonner
close
Samedi 24 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Économie

PLF 2023 : le gouvernement table sur l’investissement pour surmonter les effets de la crise

PLF 2023 : le gouvernement table sur l’investissement pour surmonter les effets de la crise
Le gouvernement s’engage à renforcer la compétitivité du tissu productive national

Les principales orientations de la politique budgétaire du gouvernement pour l’année prochaine sont dévoilées. Dans une lettre de cadrage du projet de loi de finances (PLF) 2023, le Chef de l’exécutif, Aziz Akhannouch, insiste sur la mise en œuvre des dispositions de la charte de l’investissement, qui a été approuvé lors du Conseil du gouvernement le 13 juillet dernier. Celle-ci porte sur la mise en œuvre de mécanismes de soutien à l’investissement à travers l’appui aux petites et moyennes entreprises, mais aussi, l’accompagnement des entreprises marocaines dans leur développement à l’international. Le gouvernement veillera également, selon la lettre de cadrage, sur l’application des directives royales visant à attirer les investissements étrangers qui choisissent le Maroc dans ce contexte mondial difficile. Ainsi, il s'agit d'aplanir les contraintes et les difficultés auxquelles ils peuvent faire face. Le gouvernement s’engage également à accentuer ses efforts pour l’amélioration de l’attractivité économique du Royaume et renforcer la compétitivité du tissu productif national, via un climat de stabilité et plus d’équité fiscale.

De même, l’exécutif entend concrétiser les dispositions de la loi-cadre portant sur la réforme fiscale. L’objectif étant de garantir les droits fiscaux des contribuables et d’assurer un système fiscal simple et transparent répondant aux standards internationaux. S'agissant de la réforme de l’administration, le gouvernement prévoit, selon la lettre de cadrage, l’adoption d’une nouvelle stratégie pour la transformation digitale à l’horizon 2030. Ainsi, la digitalisation des services publics sera renforcée, en plus de l’instauration de fondamentaux nécessaires à l’émergence d’une économique numérique inclusive. Sur un autre registre, le gouvernement s’engage à améliorer l’accès au foncier et à renforcer la bonne gouvernance. En plus de la poursuite du processus de modernisation du secteur financier. La priorité sera également donnée à la promotion de l’implication des secteurs privé et bancaire dans l’investissement. Par ailleurs, l’exécutif entend poursuivre ses efforts d’investissement public à travers le lancement de nouveaux chantiers d’infrastructures et l’opérationnalisation de nouvelles stratégies sectorielles ambitieuses, dont Génération Green, la transition industrielle et le tourisme.