Menu
Search
Dimanche 03 Mars 2024
S'abonner
close
Dimanche 03 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Économie

Hausse des prix des produits laitiers : Sadiki annonce des mesures de soutien des éleveurs et aux producteurs

Hausse des prix des produits laitiers : Sadiki annonce des mesures de soutien des éleveurs et aux producteurs

Après l'annonce aujourd'hui d'une hausse des prix de certains produits laitiers et la baisse partielle de la production laitière, le ministre de l’Agriculture, Mohammed Sadiki a dévoilé une série de mesures en faveur de la filière. Ces mesures ont été discutées lors d’une réunion tenue au siège du département de l'agriculture à Rabat avec les membres de la Fédération interprofessionnelle marocaine du lait. Il s'agit selon la fédération d'un soutien sous forme d’annulation de la TVA de 20% pour les fourrages importés, la reprise des subventions pour l’élevage de génisses et l'anticipation de l'augmentation de la demande pendant le mois de Ramadan. 

"Les échanges ont porté sur les propositions pour renforcer le dispositif des mesures en cours pour faire face à la situation conjoncturelle. Il s’agit notamment, de continuer à renforcer l’appui aux aliments composés, appuyer la collecte pour augmenter le volume de lait usiné, de lutter contre le colportage, de renforcer l’installation des unités de production d’orge hydroponique (fourrage vert) pour l’approvisionnement des éleveurs au niveau des bassins de production du lait, l’appui au maintien du cheptel laitier", indique le ministère dans un communiqué.

Dans une déclaration à la presse, le ministre a affirmé que «la priorité sera accordée au soutien au profit des aliments du bétail, notamment aux produits composés, ainsi qu’à la reprise des subventions pour l’élevage des génisses». Il s’agit, ajoute le ministre, d’accorder une prime de 4.000 dirhams par tête. 

Le ministre a confirmé le constat relatif à la diminution de la production de lait traité en usines, mais a rassuré en déclarant que "la production nationale du lait par les éleveurs va se poursuivre grâce aux aides que le gouvernement va accorder. La production et la commercialisation retrouveront leur rythme normal. Nous voulons éviter au maximum tout impact sur le consommateur en maintenant les prix des produits laitiers à leur niveau actuel», a-t-il confirmé.

De son côté, Moulay M’Hamed Loultiti, président de la Fédération interprofessionnelle marocaine du lait et patron de la COPAG, n'a pas exclu une éventuelle hausse des prix des produits laitiers. "En dépit de la flambée des prix des intrants comme le soja, le maïs sur les marchés mondiaux, les acteurs de la filière, éleveurs et industriels, font des efforts pour maintenir l’approvisionnement normal des marchés en lait et la préservation du dynamisme de ce secteur». Il a par ailleurs appelé le consommateur à "comprendre la phase difficile par laquelle passe la filière".

Lisez nos e-Papers