Menu
Search
Samedi 30 Septembre 2023
S'abonner
close
Samedi 30 Septembre 2023
Menu
Search
S'abonner
S'inscrire à Notre Newsletter arrow

Raja de Casablanca : Bekkari et El M'barki assurent l’intérim en attendant le successeur de Marc Wilmots

Le Raja de Casablanca a définitivement tourné la page de Marc Wilmots, dimanche en soirée, et a confié les rênes du club à Mohamed Bekkari et Bouchaïb El M'barki qui assureront l’intérim. Si le nom du successeur de Wilmots n’est pas encore connu, de nombreux profils sont pressentis pour occuper le poste, parmi lesquels l’ancien sélectionneur égyptien Houssam Badri, le Tunisien Mouine Chaabani ou bien l’Algérien Kheireddine Madoui.

Raja de Casablanca : Bekkari et El M'barki assurent l’intérim en attendant le successeur de Marc Wilmots
Mohamed Bekkari (à gauche) et Bouchaïb El Mbarki assureront l'intérim en attendant la désignation d'un nouvel entraîneur pour l'équipe.

Ce sont Mohamed Bekkari et Bouchaïb El M'barki qui seront sur le banc du Raja de Casablanca, ce mardi, lors du match contre la Jeunesse de Soualem, à l’occasion la 18e journée de la Botola Pro Inwi D1. Les deux hommes, qui ont été désignés par le club pour assurer l’intérim après le limogeage de Marc Wilmots, dimanche, auront la tâche difficile de maintenir le club dans la course vers le titre et en Ligue des champions d’Afrique, en attendant la nomination d’un nouvel entraîneur. D’ailleurs, après avoir tourné la page Wilmots, le comité directeur du Raja est désormais en quête d’un successeur capable de maintenir le cap au niveau des multiples fronts.

Ainsi, plusieurs noms seraient pressentis pour occuper le poste d’entraîneur de l’équipe, à commencer par l’ancien sélectionneur égyptien, Houssam Badri, qui, selon la presse égyptienne, serait en négociations avancées avec le club. Autre nom évoqué pour occuper le poste, l’ancien coach de l’Espérance de Tunis, Mouïne Chaâbani, mais cette piste semble peu probable, car le technicien tunisien vient de renouveler son contrat avec son club d’Al Masry. L’entraîneur algérien du club koweïtien du Qadisia SC, Kheireddine Madoui, serait également dans le viseur des Verts. Une chose est sûre : le prochain entraîneur du Raja devra vite remettre l’équipe sur les rails des victoires et satisfaire les supporters, sinon il risque de subir le même sort que ses prédécesseurs.