Menu
Search
Lundi 26 Février 2024
S'abonner
close
Lundi 26 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Culture

Les Rencontres des arts de la scène en Méditerranée se clôturent ce week-end à Casablanca

Sur une proposition de Meryem Jazouli, chorégraphe marocaine et fondatrice de l’association ARD2D, les Rencontres des arts de la scène en Méditerranée ont quitté Montpellier pour la première fois et ont jeté l’ancre à Casablanca. Elles prendront fin ce dimanche 4 décembre.

Les Rencontres des arts de la scène en Méditerranée se clôturent ce week-end à Casablanca
"Maguy Marin, l’urgence d’agir", de David Mambouch

Imaginées comme un temps de partage de créations et d’idées, les Rencontres des arts de la scène en Méditerranée – organisées depuis 2018 par le Théâtre des 13 Vents, Centre dramatique national de Montpellier – rassemblent chaque mois de novembre, à Montpellier, artistes et acteurs de la culture du pourtour méditerranéen autour des arts vivants et des écritures contemporaines.

Le programme des Rencontres des arts de la scène en Méditerranée

Pendant plusieurs jours, des questions artistiques et politiques sont discutées entre artistes tandis que des œuvres de théâtre, de danse, de musique et de cirque sont partagées avec le public. «Dérive Casablancaise», première étape extra-muros, est née de l’envie de donner écho à l’esprit des Rencontres et de la Biennale, de réfléchir à la création en Méditerranée à partir de Casablanca, de réunir des énergies autour des arts vivants et de questionner les écritures contemporaines à la lumière des changements induits par les crises que le monde traverse. «Cette édition casablancaise s’inscrit dans une volonté de marquer une étape importante dans la vie culturelle casablancaise. Elle vise à construire un pont entre la métropole et d’autres villes du bassin méditerranéen», indiquent les organisateurs.

Selon la même source, l’événement a pour ambition de réunir une communauté d’artistes, d’acteurs culturels et de penseurs sensibles à la question de la place de l’artiste dans la cité et de son rôle lorsqu’il s’agit de repenser le politique en faveur de la créativité, de la culture en général et des arts de la scène en particulier. Dans ce sens, les Rencontres des arts de la scène en Méditerranée proposent, le 3 décembre à 20h30 au théâtre 121 de l’Institut français (IF) de Casablanca, un concert de N3rdistan. Ce collectif de musique a été créé en 2014 entre le Maroc et le sud de la France par Walid Ben Selim. Ce dernier a été rejoint par Widad Brocos et d’autres artistes d’univers divers. Le groupe s’est formé en 2014 autour d’une fusion de rap, rock, trip hop et influences gnaoua. N3rdistan se caractérise par la mise en musique de textes signés de grands poètes arabes tels qu’Al Maari, Ibn Zeydoun et d’autres plus contemporains comme Nizar Kabbani ou encore Gibran Khalil, ainsi que de leurs propres textes en darija et arabe classique.

Le dimanche 4 décembre à 11h, l’événement programme à l’IF Casablanca une projection du film «Maguy Marin, l’urgence d’agir», de David Mambouch, en présence du réalisateur. Il s’agit du premier film de cinéma consacré à Maguy Marin. Cette danseuse et chorégraphe française de danse contemporaine est de ces artistes qui creusent des sillons durables et profonds, qui bouleversent les existences. À travers «May B», le spectacle qui a révélé la compagnie il y a 37 ans, c’est la question ultime de ce que nous transmettons à nos enfants que pose le film. Transmission d’une pensée, d’une façon de danser, de se mouvoir dans le monde et dans la Cité. Histoire des politiques culturelles, histoire d’un pays, intimité et universalité, c’est tout cela «Maguy Marin, l’urgence d’agir» de David Mambouch. Un objet cinématographique mêlant grâce et colère, art et politique, le tout avec comme fil rouge la transmission de la pièce emblématique «May B».