Société

Rush sur le mois d’août pour les vacances : les prix vont chauffer dans les hôtels !

Hajjar El  Haïti Hajjar El Haïti,

Rush sur le mois d’août pour les vacances : les prix vont chauffer dans les hôtels !

À la suite de l’allègement des mesures restrictives, les professionnels du secteur touristique sont bien décidés à compenser les énormes pertes subies pendant la crise et les chutes drastiques de revenus. Mais la décision de prolonger l’année scolaire à fin juillet risque de leur faire perdre beaucoup de clients durant la première moitié de l’été. Cela aurat-il un impact sur les tarifs des hôtels durant le mois d’août ? Le point avec les professionnels

Les préparatifs pour les vacances estivales n’ont jamais été aussi préoccupants. En effet, la décision de maintenir les cours jusqu’au mois de juillet a chamboulé les plans des Marocains. Cette année, pour partir en vacances, ils n’auront, pour la plupart, d’autres choix que de programmer leur congé annuel pour le mois d’août. «Je ne comprends pas pourquoi une telle décision peut être maintenue. Non seulement nos enfants n’auront droit qu’à un seul mois de vacances en été, ce qui est très peu pour eux, mais en plus si on veut sortir ou voyager, on est tous forcés de le faire à la même période», se plaint Nawal, maman de deux enfants. Et d’ajouter : «D’habitude, nous nous organisons pour partir en vacances en juillet afin d’éviter la foule en août. Mais cette année, nous n’avons pas le choix, sachant qu’il y aura encore plus de monde. Espérons au moins que cela n’aura pas un grand impact sur les tarifs des hôtels».

C’est, en effet, la question que se posent beaucoup de personnes. Comme les vacances estivales seront de courte durée avec un rush donc sur le mois d'août, les hôteliers augmenteront-ils leurs tarifs cette année ? Contacté par nos soins, Lahcen Zelmat, président de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière, affirme qu’il faut s’attendre à une hausse des prix. Quand la demande est forte, les tarifs montent. Les destinations balnéaires notamment au Nord et dans l’Oriental sont très appréciées en été. Les professionnels du tourisme dans ces régions ont besoin de réaliser un maximum de chiffres d’affaires durant cette période, car beaucoup d’entre eux ferment le reste de l’année. Et avec la prolongation des vacances scolaires au mois de juillet, la haute saison se concentrera sur un seul mois, ce qui devrait forcément avoir une répercussion sur les tarifs», développe Zelmat sans avancer de chiffres.

Selon un autre professionnel, les prix seront certainement plus élevés, mais pas vraiment plus que les années précédentes. «Notre hôtel est un établissement saisonnier. Nous ouvrons uniquement pendant cinq mois. Depuis que nous avons repris, nous recevons quotidiennement des appels pour des réservations pour les mois de juin, juillet et un peu pour le mois d'août aussi. Il s’agit surtout des étrangers, de couples sans enfants, de groupes d’amis… Et comme, cette année, les écoles vont décaler les vacances estivales, nous nous attendons à enregistrer un taux d’occupation important pendant le mois d’août. C’est pourquoi les tarifs seront plus élevés durant ce mois, mais pas plus que d’habitude», nous déclare Fatima Zahra, assistante-chef de réception à l’hôtel Iberostar Saidia. Par exemple, pour une chambre double dans un 5 étoiles dans l'Oriental, les prix passeront de 1.400 DH la nuitée en juin à 3.300 en août.

À Agadir, la nuitée coûtera 1.300 DH en chambre double dans un 4 étoiles. Pour août, il faudra prévoir 2.100 DH. Les familles nombreuses pourront se rabattre sur les résidences meublées et autres maisons de location, à condition de s'y prendre très tôt.
«Les années passées, les familles avaient la possibilité d’organiser leurs vacances à l’avance et choisir la période qui les arrange durant deux mois et plus, d’ailleurs, habituellement, nous avons connu un taux de remplissage très satisfaisant durant la période de mi-juin à fin août.

Actuellement, nous allons nous retrouver avec un taux de remplissage moins important que les années précédentes en juin et juillet avec un mois d’août au complet. Un manque à gagner non récupérable et une clientèle frustrée, car les hôtels seront au grand complet durant ce mois. Les réservations ont d’ailleurs commencé, mais concernent pour l’instant des étrangers uniquement», indique Amine Zghaoui, directeur commercial et marketing de la chaîne Magic Hotels & Resorts. Question tarifs, le responsable affirme que «les hôtels ne peuvent pas compenser les pertes du mois de juillet en augmentant les prix en août, et ce à cause de plusieurs facteurs, notamment la concurrence, pas seulement locale, mais internationale aussi, qui reste assez rude surtout suite à la crise qu’a connue le secteur hôtelier. Il y a aussi les contrats qui ont été signés une année de cela où les tarifs de juillet et août avaient déjà été communiqués», souligne-t-il. Et d’ajouter : «Normalement, nous devons augmenter nos tarifs, non pas parce que les vacances ont été décalées, mais plutôt à cause de l’inflation actuelle, mais la concurrence ne nous le permet pas».

Il est à noter, par ailleurs, qu’après la difficile période de la crise sanitaire ayant mis à rude épreuve le secteur touristique, les établissements hôteliers se préparent à des jours meilleurs. «Concernant la préparation pour la saison d’été, le nécessaire est d’ores et déjà entamé. Plusieurs hôtels devraient commencer à recevoir les aides promises par l’État d’ici la fin de ce mois. Cette subvention les aidera à peaufiner leurs établissements et améliorer la qualité de leurs offres et services», souligne Zelmat.

***********************************

De nouvelles destinations pour éviter la foule

Les destinations balnéaires sont très prisées par les familles marocaines en été. Mais cette année, avec les vacances scolaires qui n’auront lieu qu’en août, il faut s’attendre à une affluence encore plus importante que les années précédentes. Pour éviter la foule, les vacanciers peuvent choisir d'autres destinations comme la région de Fès par exemple, à condition de supporter les grosses chaleurs. «Habituellement, l'été constitue une basse saison pour la ville de Fès. Toutefois, étant donné que les touristes nationaux et étrangers ont hâte de voyager et de redécouvrir les destinations culturelles, nous espérons que des destinations comme Fès, Meknès, Taza et Sefrou pourront renouer avec l'activité touristique.

À ce titre, les professionnels du secteur sont priés de concocter des packages alliant visites culturelles en médina, et randonnées pédestres ou équestres dans l'arrière-pays. Ce qui offrira à nos visiteurs une expérience de voyages pour découvrir la destination autrement. Le tout devrait être offert à des prix encourageants», nous déclare Aziz Lebbar, président du Conseil régional du tourisme de Fès. Ce dernier recommande aux Marocains d'éviter une ruée massive sur les destinations balnéaires et d'essayer de découvrir de nouvelles régions comme celle de Fès-Meknès, qui a des atouts touristiques indéniables qui méritent le détour.
«Le plus important est que les Marocains puissent souffler après deux années de pandémie. Que les vacances démarrent en juillet ou en août, il faut accueillir les estivants dans les meilleures conditions que ce soit au nord, comme au centre, au sud, à l'est ou à l'ouest du pays. Il faut profiter de cette phase de relance pour que l'on puisse découvrir les multiples facettes du Maroc», poursuit-il.

*********************************

L’obligation du test PCR entrave toujours la reprise des activités touristiques

Les professionnels du secteur touristique attendent avec impatience l’annulation de l’obligation du test PCR pour accéder au territoire national. Cette condition représente, en effet, une contrainte pour de nombreux voyageurs, notamment pour le coût de ce test qui peut leur faire changer de destination. «Avec la réduction des restrictions sanitaires et l’ouverture des frontières, nous tablons sur une reprise progressive ! Après les dernières vacances de Aïd Al-Fitr, le taux de remplissage de nos hôtels a nettement baissé du fait qu’on reçoit moins de touristes étrangers qui sont toujours bloqués par l’obligation de présenter un test PCR, très coûteux surtout pour les familles nombreuses. Nous sommes sûrs que suite à la suppression de ces tests, actuellement obligatoires, le taux de remplissage pourra augmenter considérablement», indique Amine Zghaoui, directeur commercial et marketing de la chaîne Magic Hotels & Resorts. De même, Lahcen Zelmat, président de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière, souligne que le Royaume fait partie des rares pays qui maintiennent toujours cette condition. «Nous avons besoin que le gouvernement prenne une décision rapide pour annuler l’obligation du PCR. Cela nous fait perdre énormément de clients étrangers et même des MRE (Marocains résidant à l'étranger). Ces derniers ont besoin de temps pour organiser leurs vacances et tant que cette condition est maintenue, ils préfèrent aller vers d’autres destinations où ce test n'est plus requis», affirme-t-il.

Services

Météo

Casablanca 23 mai 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 23 mai 2022

  • As-sobh : 04:40
  • Al-chourouq : 06:22
  • Ad-dohr : 13:32
  • Al-asr : 17:12
  • Al-maghrib : 20:35
  • Al-ichae : 22:03

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Euronews
Euronews La Quotidienne

11:24

Chaine : Canal+
r Sons of Philadelphia

10:51

Chaine : L'équipe
L'Equipe Moteur : Direct Auto Express

10:45

Chaine : TV5
Des chiffres et des lettres

11:10

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 23 mai 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 23 mai 2022

  • As-sobh : 04:40
  • Al-chourouq : 06:22
  • Ad-dohr : 13:32
  • Al-asr : 17:12
  • Al-maghrib : 20:35
  • Al-ichae : 22:03

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Euronews
Euronews La Quotidienne

11:24

Chaine : Canal+
r Sons of Philadelphia

10:51

Chaine : L'équipe
L'Equipe Moteur : Direct Auto Express

10:45

Chaine : TV5
Des chiffres et des lettres

11:10

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X