Menu
Search
Samedi 20 Juillet 2024
S'abonner
close
Samedi 20 Juillet 2024
Menu
Search

Tanger se dote de son quatrième musée, Dar Niaba

Dar Niaba ou le fief de l'histoire diplomatique marocaine à Tanger est le nouveau musée qui vient d'ouvrir ses portes à Tanger, le lundi 26 septembre. C'est le quatrième après le Musée de la Kasbah des cultures méditerranéennes (2017), Villa Harris (2021) et la Kasbah-Espace d’art contemporain (2021).

Le président de la Fondation nationale des musées (FNM), Mehdi Qotbi, a exprimé sa joie de voir cet espace rénové pour enrichir le paysage muséal du Maroc et de Tanger, en particulier. «Jamais cette dynamique n’aurait été possible sans l’implication du wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, Mohamed Mhidia, des élus qui l’ont accompagné, du ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication. Comme je remercie infiniment nos partenaires, notamment l’ONCF, la Banque du Maroc, la scénographe, l’Agence du développement de la région, et toutes les personnalités présentes ici, sans oublier Abdelaziz El Idrissi qui a contribué à faire de tous les lieux de Tanger des espaces muséaux. Avec une grande reconnaissance à S.M. le Roi qui a donné une place importante à la culture», souligne Mehdi Qotbi, ajoutant qu’un lieu d’art est un espace de partage, d’acceptation et de respect des différences. De son côté, Son Excellence l’Ambassadeur d’Espagne au Maroc, Ricardo Díez Hochleitner, s’est dit à la fois honoré et ému par le devenir de cet espace qui constitue une nouvelle découverte pour la ville de Tanger. «C’est une fois de plus l’œuvre de la FNM qui a réussi à créer en l’espace de 10 ans plus d’une quinzaine de musées.

L’Espagne a son empreinte culturelle dans ce foisonnement muséal et qu’on est en train de remettre en marche, avec l’aide du président de la Fondation, à travers de très importantes expositions de part et d’autre. Et là, dans ce musée, nous assistons à une autre marque de collaboration, avec la donation de la famille Fuentes à cet espace Dar Niaba», indique l’Ambassadeur. Toutefois, le wali a tenu, lui aussi, à remercier tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce projet de musée et des autres espaces qui ont donné une plus-value à la dimension culturelle et touristique de Tanger. Le Musée Dar Niaba renforce cette dynamique vu sa situation géographique au croisement du dialogue interreligieux et de la tolérance. Car, il se trouve en face de la Synagogue Assayag, adossée à l’Église J. Serrano et près du Musée du Judaïsme «Bait Yahuda». Suite aux travaux, qui ont duré plus d’un an et demi, c’est un petit bijou que la Fondation offre aux habitants de Tanger et ses visiteurs.

«Durant ces travaux, on a trouvé des traces d’occupation antérieure à la construction de ce bâtiment. Ce dernier a connu plusieurs fonctions, notamment celle de consulat français, comme il va être utilisé en tant que boutiqua, c’est-à-dire pharmacie. Après, le Maroc va l’acheter pour devenir le siège de la première Dar Niaba Saida, ou Maison du représentant du Sultan, qui s’occupe de la transmission des informations et des lettres au Sultan qui était à Meknès (capitale marocaine)», explique Abdelaziz El Idrissi, directeur du Musée Mohammed VI et directeur des collections, quant à l’historique de ce lieu, riche en documents très anciens, provenant des archives du Royaume. Comme on y trouve des œuvres exposées, prêtées par Bank Al-Maghrib, de grands peintres dont les travaux avaient été nourris par la lumière et la splendeur de Tanger.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.