Menu
Search
Samedi 13 Avril 2024
S'abonner
close
Samedi 13 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Automobile

Volvo Cars lance un nouveau système ultra-sensible de détection des occupants

Le nouveau dispositif de radars intérieurs possède une précision suffisante pour détecter le plus infime des mouvements, de l’ordre d’une fraction de millimètre, tels que ceux d’un bébé endormi. Objectif : Éviter les drames des enfants et animaux morts enfermés dans un véhicule en pleine chaleur.

Volvo Cars lance un nouveau système ultra-sensible de détection des occupants
La climatisation du véhicule peut continuer à fonctionner si des personnes ou animaux sont détectés dans l’habitacle afin d’améliorer leur confort.

Les statistiques officielles américaines montrent que, depuis 1998, plus de 900 enfants aux États-Unis sont morts enfermés dans un véhicule en pleine chaleur. Le plus triste, c’est que dans la majorité des cas, ces drames ont lieu parce que l’adulte oublie la présence de l’enfant dans la voiture.
Des drames horribles que Volvo Cars essaye d’éviter en lançant récemment, en première mondiale, son nouveau système de détection des occupants.
Selon le constructeur suédois, le nouveau dispositif de radars intérieurs possède une précision suffisante pour détecter le plus infime des mouvements, de l’ordre d’une fraction de millimètre, tels que ceux d’un bébé endormi. C'est le premier dispositif de ce type à couvrir l’ensemble de l’intérieur d’une voiture, coffre compris. «Notre objectif est donc de faire en sorte qu’il ne soit plus possible de laisser quelqu’un derrière soi», indique Volvo Cars. «Pour ce faire, nous commencerons à déployer de série notre nouveau système de détection des occupants (SDO) sur l’EX90, que nous dévoilerons le 9 novembre prochain, dans les régions où la réglementation le permet. Cette fonctionnalité sera également disponible sur de futurs modèles Volvo».

Grâce aux capteurs intégrés dans la console de pavillon, les liseuses de toit et le coffre, le nouveau système de détection des occupants (SDO) est le premier capable de détecter un mouvement inférieur au millimètre partout à l’intérieur de la voiture. Pour couvrir autant que possible l’intégralité de l’espace et détecter si un enfant ou un animal a pu être oublié, les radars sont répartis d’un bout à l’autre de l’habitacle, y compris dans le coffre arrière.
«Personne ne choisit d’être distrait ou fatigué, mais nous savons tous que cela peut arriver. Nous sommes tous humains et la distraction fait partie de la vie. Grâce à cette technologie de pointe, nous vous assisterons lorsque vous n’êtes pas au meilleur de votre forme et vous éviterons ainsi d’oublier accidentellement un membre de votre famille ou votre animal derrière vous», explique Lotta Jakobsson, Experte technique principale spécialisée dans la prévention des dommages corporels.

Mode d’emploi
Pour alerter les conducteurs tout en évitant la «fatigue des rappels», les experts Volvo ont déterminé que le meilleur moment pour signaler la possible présence d’un tiers à l’intérieur du véhicule, c’est lorsque le conducteur tente de le verrouiller. Ainsi, à chaque tentative de verrouillage, le système de radars intérieurs s’active et détermine s’il reste des occupants dans la voiture avant d’autoriser sa fermeture.
En cas de détection d’une personne ou d’un animal, la voiture reste ouverte et affiche un rappel sur l’écran central invitant le conducteur à vérifier que l’habitacle est bien vide.

La climatisation du véhicule peut en outre continuer à fonctionner si des personnes ou animaux sont détectés dans l’habitacle afin d’améliorer leur confort. Ce système permet aussi de réduire les risques d’hypothermie ou de coup de chaleur.
«Nous avons toujours été leaders dans le domaine de la sécurité et voulons continuer à protéger des vies en fixant de nouvelles normes en matière de sécurité automobile. Cela veut aussi dire vous aider à vous sentir en sécurité et vous offrir la tranquillité d’esprit. Ce genre de sécurité émotionnelle vous permettra de profiter de la vie au maximum tout en prévenant les éventuelles tragédies», avance Lotta Jakobsson.

Lisez nos e-Papers