Menu
Search
Dimanche 03 Mars 2024
S'abonner
close
Dimanche 03 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Société

Sommet de l’éducation par le sport en Afrique : C'est parti pour la 2e édition !

Les travaux du deuxième Sommet de l’éducation par le sport en Afrique se sont ouverts jeudi 25 mai à Casablanca. «Impulser le capital humain des visages africains» est le thème de cette deuxième édition organisée par Tibu Africa en partenariat avec le ministère de l'Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Sommet de l’éducation par le sport en Afrique : C'est parti pour la 2e édition !
Ph. Saouri

«Le sport est un droit inscrit dans la Constitution, un besoin de santé publique et un champ inépuisable en matière d’animation territoriale et de lien social. Conscient de cette importance, le Maroc a placé le sport et la pratique sportive au centre de son nouveau modèle de développement pour tirer profit du grand potentiel que représente ce secteur», a affirmé Chakib Benmoussa, ministre de l'Éducation nationale, du préscolaire et des sports, à la cérémonie d’ouverture de la deuxième édition du Sommet de l’éducation par le sport en Afrique, qui se tient du 25 au 28 mai à Casablanca.

«Le Royaume œuvre activement à la promotion du sport pour en faire un des leviers de développement humain conformément aux Orientations stratégiques de S.M. le Roi Mohammed VI. Le rôle de l’État se résume dans la régulation, le financement et l’accompagnement des initiatives avec un intérêt particulier pour la formation. D’ailleurs, si l’architecture gouvernementale actuelle de notre pays a rattaché le sport à l’éducation, c’est pour montrer l’importance accordée à l’investissement dans le capital humain», a souligné le ministre.

Ce dernier a également indiqué que de nouvelles activités sportives sont introduites à l’école pour mieux répondre aux besoins et attentes des jeunes. «Afin de donner corps à cette vision, nous avons mis en place des parcours et des filières «Sport études» qui ont été généralisés dans les différentes régions du pays. Ces filières alliant études générales et pratique sportive professionnelle concernent aujourd’hui 35 disciplines sportives. Mais il est important de souligner que cette dynamique nationale est assortie d’un élan de coopération et de partage avec nos partenaires africains», a relevé Benmoussa.

Selon le ministre, la promotion du sport est une nécessité fondamentale pour le continent africain et ce sommet sera une occasion d’échange et de co-construction pour trouver ensemble des réponses à même de relever les défis de l’Afrique. «Le deuxième Sommet de l’éducation par le sport en Afrique est un événement de grande envergure qui permettra de penser à des solutions innovantes, de participer à la cohésion sociale à travers le sport et de favoriser des actions de terrain pour accompagner les transformations que connaissent nos sociétés».

Le sport, un levier de croissance en Afrique

De son côté, Mohamed Amine Zariat, Ashoka Fellow et président fondateur de l'ONG Tibu Africa, a souligné que le sport est de plus en plus compris, non seulement comme facteur d’inclusion, mais également comme levier de croissance dans les pays africains de par les valeurs qu’il véhicule.

«La majorité des pays africains élabore des stratégies de développement afin d’améliorer les conditions de vie de leurs populations. Plusieurs secteurs sont pris en compte et l’on observe une place accrue à la pratique sportive, ce qui rassure les militants pour l’émergence social et sportif que nous sommes», relève Mohamed Amine Zariat. «Fort de ce constat encourageant, il convient de réunir à nouveau les décideurs publics, les partenaires et les acteurs pour la mise en œuvre de ce plaidoyer qui consiste à améliorer la considération de la pratique sportive dans l’élaboration de nos politiques publiques en charge de l’épanouissement de la jeunesse africaine, de l’encadrement des jeunes en quête d’insertion socio-professionnelle, de la valorisation de la femme et de la jeune fille, ainsi que de la promotion d’un corps sain dans un esprit sain», ajoute le président de Tibu.

Il est à noter que ce deuxième Sommet de l'éducation par le sport en Afrique organisé par l'ONG Tibu Africa, en partenariat avec le ministère de l'Éducation nationale, du préscolaire et des sports, sous le patronage de l'Unesco, verra la participation de plus de 500 acteurs mondiaux dans la métropole, et plus de 5.000 participants et bénéficiaires. Le thème de cette année, «Impulser le capital humain des visages africains», met en évidence, d’une part, l'importance de l'éducation par le sport en tant que moyen d'amélioration des compétences et des connaissances des jeunes africains et, d’autre part, renforce leur confiance en eux-mêmes et leur estime de soi. Les participants auront l'opportunité d'échanger leurs expériences et leurs bonnes pratiques, ainsi que de discuter des défis et des opportunités liés à l'éducation par le sport en Afrique.

Célébration de la Journée mondiale de l’Afrique

Le Sommet de l’éducation par le sport est également l’occasion de célébrer la Journée mondiale de l’Afrique (25 mai) et de souligner les succès qui créent de l’impact fort et durable auprès des bénéficiaires et des populations sur le continent africain. «En rassemblant de jeunes leaders, des clubs et écoles de sport, des acteurs de la société civile, des organismes locaux, nationaux, régionaux et mondiaux sur quatre jours, nous souhaitons mettre en lumière les pratiques innovantes et les engagements sociaux qui répondent, via le sport, aux défis actuels de l’Afrique», indique Tibu. Il est à noter que l’ensemble de ces acteurs a célébré cette Journée mondiale de l’Afrique lors d’une soirée de gala organisée spécialement pour l’occasion.

Lire aussi : ESSEC Afrique et Tibu Africa s'allient en faveur des jeunes porteurs d'initiatives sportives

Lisez nos e-Papers