Menu
Search
Samedi 25 Mai 2024
S'abonner
close

Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan : Une 28e édition studieuse

Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan : Une 28e édition studieuse
Cette 28e édition sera marquée par la signature du livre «Quelques événements sans signification à reconstituer», en présence de son éditrice Léa Morin, du réalisateur du film éponyme Mustapha Derkaoui et du critique et journaliste Ahmed Boughaba.

Parallèlement aux compétitions et projections des nouveautés cinématographiques, la 28e édition du Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan, qui se tiendra du 3 au 10 mars 2023, programme aussi des séminaires, des tables rondes et des présentations d’ouvrages sur le cinéma, animés par une pléiade de cinéastes et de critiques professionnels. Les organisateurs prévoient un colloque sous l’intitulé «Le numérique, éthique et esthétique» où vont intervenir l’écrivaine Jara Yanez, le professeur universitaire Mohamed Aoulad Alla, le critique de cinéma et chercheur Tarik Benchaabane et le professeur d’études cinématographique David Roche, avec la modération du critique et scénariste franco-algérienne Nadia Meflah.

Par ailleurs, les deux tables rondes débattront, respectivement, de deux sujets : «Le cinéma marocain d’aujourd’hui : Possibilités et paradoxes» et «Jean-Luc Godard, résonances méditerranéennes». La première, modérée par le critique de cinéma et traducteur Abdellatif El Bazi El Amrani, sera animée par le journaliste et critique Mohamed Jibril, la chercheuse dans le domaine du cinéma Leila Charradi et l’universitaire et chercheur Anouar Ouachi. Dans la seconde interviendra le réalisateur Ali Essafi, le journaliste et critique de cinéma Saad Chakali et le professeur universitaire Krimo Chiguer. Cette 28e édition sera, aussi, marquée par la signature du livre «Quelques événements sans signification à reconstituer», en présence de son éditrice Léa Morin, du réalisateur du film éponyme Mustapha Derkaoui et du critique et journaliste Ahmed Boughaba. À noter qu’en marge du Festival, sont prévues quatre projections cinématographiques au profit des détenus de la prison locale de Tétouan ainsi que des détenus espagnols.

Lire aussi : Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan : Poissons rouges et Un Été à Bejaâd dans la compétition officielle

Lisez nos e-Papers