Menu
Search
Dimanche 03 Mars 2024
S'abonner
close
Dimanche 03 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Économie

Installation de Barry Callebaut au Maroc, ce qu’en pense Fitch

Dans une nouvelle analyse, Fitch Solutions estime que l'arrivée de Barry Callebaut au Maroc constitue une étape stratégique pour son expansion sur le marché de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord où les dépenses des ménages en confiserie et en produits sucriers sont les plus élevées au monde. Le Maroc serait une base de production compétitive pour Barry Callebaut, qui permettra d'exploiter les perspectives commerciales prometteuses du marché nord-africain, du Moyen-Orient et d'Europe.

Installation de Barry Callebaut au Maroc, ce qu’en pense Fitch
En octobre dernier, Barry Callebaut avait annoncé avoir pris le contrôle des actifs de production d'Attelli à Casablanca.

Fitch vient de publier une analyse sectorielle sur l'enjeu de l'installation au Maroc du groupe Barry Callebaut. Rappelons que ce spécialiste mondial de produits à base de cacao et de chocolat a lancé une unité de production via un partenariat conclu en octobre dernier avec Attelli, distributeur et fabricant de confiseries. Aux termes de cet accord, Barry Callebaut prend le contrôle des actifs de production d'Attelli à Casablanca, instaurant ainsi la première capacité de production du groupe au Maroc, et par conséquent sur le continent africain.

Pour Fitch, cette acquisition au Maroc est une étape importante pour Barry Callebaut afin de se positionner sur le marché de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) où les dépenses des ménages en sucre et en produits sucriers sont les plus élevées au monde. Dans cette région, ces dépenses devraient encore enregistrer une croissance de 23,0% en 2023 en glissement annuel, contre une croissance de 15,0% pour l'Afrique subsaharienne, un autre marché stratégique.

Un potentiel commercial important pour le premier fabricant mondial de produits chocolatés

Dans la région MENA, plus particulièrement, le potentiel commercial reste important. À moyen terme, Fitch prévoit que le segment du sucre et de la confiserie dans cette région connaîtra une croissance annuelle moyenne de 13,0%. Fitch considère ainsi que Barry Callebaut aura choisi le Maroc en tant que plateforme de production et de distribution vers les autres marchés. En termes de commerce, le marché marocain reste limité et les dépenses en sucre et en produits sucriers sont relativement faibles par rapport aux autres pays de la région comme les Émirats arabes unis et Bahreïn. En 2023, la consommation de ces produits au Maroc devrait croître de seulement 2,6% en glissement annuel, contre 3,2% en 2022. À moyen terme (2022-2026), elle devrait encore ralentir, pour atteindre une moyenne annuelle de 1,9%. Cependant, aux yeux de Fitch Solutions, le Maroc serait une base de production compétitive pour Barry Callebaut, en raison notamment du coût relativement faible de la main-d'œuvre. De par sa proximité, il permettra d'exploiter les perspectives commerciales prometteuses du marché nord-africain, du Moyen-Orient et d'Europe.

À noter que Barry Callebaut a également conclu un accord d'approvisionnement à long terme en pâte à glacer en chocolat avec Attelli. Ce partenariat permet au groupe de mieux répondre aux demandes locales et d'accélérer son expansion en Afrique du Nord et au-delà. Avec un chiffre d’affaires annuel de 7,9 milliards de dollars environ pour l’exercice 2020-2021, le groupe Barry Callebaut, dont le siège est à Zurich, se positionne aujourd'hui parmi les fabricants leaders de produits à base de chocolat et de cacao dans le monde. Le groupe exploite plus de 60 sites de production et emploie plus de 13.000 collaborateurs.
 

Lisez nos e-Papers