Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

Migration irrégulière : Cinq individus interpellés à Tan Tan et Mehdia

Les éléments de la police judiciaire de Tan Tan et de Mehdia (environs de Kénitra) ont interpellé jeudi cinq individus pour leurs liens présumés avec des réseaux criminels s'activant dans l'organisation de la migration irrégulière et de traite d'êtres humains, et ce dans le cadre des opérations sécuritaires menées par les services de la sûreté nationale pour lutter contre ce phénomène.

Migration irrégulière : Cinq individus interpellés à Tan Tan et Mehdia

Les mis en cause ont été interpellés lors de deux opérations sécuritaires distinctes, apprend-on auprès d'une source sécuritaire, qui précise qu'une tentative de migration irrégulière par voie maritime à l'aide d'un bateau de pêche a été mise en échec à Mehdia, ce qui a abouti à l'arrestation de quatre personnes, âgées de 29 à 36 ans, en flagrant délit de préparation de cette opération en faveur d'un groupe de candidats à la migration.

              >> Lire aussi : Tanger: Interpellation d'un individu soupçonné de liens avec un réseau criminel de la migration illégale

En parallèle, poursuit-on, les éléments de la police judiciaire de Tan Tan ont interpellé un passeur âgé de 30 ans, qui était accompagné d'un groupe de candidats à la migration, notant qu'il préparait une tentative de migration irrégulière au large de l’embouchure du Oued Drâa. L'opération de pointage des suspects dans la base de données de la Sûreté nationale a révélé que l'un des passeurs et l'un des candidats à la migration irrégulière faisaient l'objet de deux mandats de recherche au niveau national émis par les services de la police judiciaire de Tan Tan et de Casablanca, et ce pour leur implication présumée dans deux affaires d'arnaque et d'escroquerie et de coups et blessures. Les organisateurs des deux opérations de migration irrégulière, ainsi que les candidats à la migration clandestine ont été soumis aux procédures de l'enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent, et ce afin d'identifier l'ensemble des personnes impliquées dans ces deux réseaux criminels et déterminer, ce faisant, leurs potentiels liens et ramifications, que ce soit à l'intérieur du Maroc ou à l'étranger.

La mise en échec de ces opérations de migration irrégulière s'inscrit dans le cadre des efforts soutenus et continus déployés par les services de la Direction générale de la sûreté nationale pour lutter contre les réseaux de migration irrégulière et de traite d'êtres humains, selon la même source.

Lisez nos e-Papers