Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

Rentrée scolaire : Chakib Benmoussa visite plusieurs écoles dans la région Casablanca-Settat

Rentrée scolaire : Chakib Benmoussa visite plusieurs écoles dans la région Casablanca-Settat

Le ministre de l'Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa a visité, lundi, plusieurs établissements scolaires relevant de l'Académie régionale de l'éducation et de la formation (AREF) Casablanca-Settat pour s'informer des préparatifs et des mesures prises pour une rentrée scolaire 2023/2024 réussie.

>> Lire aussi : Frais de scolarité : appel à un contrat-type entre les écoles privées et les parents d'élèves

Ces visites interviennent dans le cadre de la forte dynamique que connaît le système éducatif avec la mise en oeuvre des projets de la feuille de route 2022/2026 pour une école publique de qualité pour tous ambitionnant d'élever le niveau des apprentissages fondamentaux des élèves et de réduire les taux de déperdition scolaire.

Ainsi, le ministre s'est rendu dans deux établissements d'enseignement relevant de la direction provinciale de l'Education nationale de Médiouna, et un troisième de la direction provinciale de Settat.

La première visite a concerné le lycée technique "Khnata Bent Bakkar" de la commune de Tit Mellil (direction provinciale de Médiouna), où Benmoussa s'est informé des préparatifs et des dispositions prises pour garantir le succès de la rentrée scolaire 2023/2024, ainsi que de données et d'indicateurs pédagogiques dans la région et au niveau de la direction provinciale.

Benmoussa a également visité les différentes installations de cet établissement, qui sera ouvert à partir de cette rentrée scolaire, dans le cadre de l'élargissement et de l'amélioration de l'offre scolaire de qualité.

Lors de la deuxième étape de ces visites, le ministre s'est informé des installations de l'école primaire "Ben Meskouia" située dans la commune de Sidi Hajjaj Oued Hassar, relevant de la direction provinciale de Médiouna. Cette école a été mise en place dans le cadre de l'intérêt particulier porté par le ministère à l'élargissement de l'offre scolaire, notamment en milieu rural, afin d'assurer la justice spatiale, l'équité et l'égalité des chances dans l'accès à une éducation de qualité. Elle fait partie du projet "Écoles pionnières" pour la saison 2023/2024.

L'expansion et l'amélioration de l'offre scolaire à travers de nouveaux aménagements, réhabilitations et élargissements s'inscrivent dans le sillage des efforts du ministère pour lutter contre la surpopulation, puisque le premier objectif de la feuille de route est de garantir la qualité des apprentissages. La lutte contre ce problème permettra d’offrir des conditions de travail appropriées aux professeurs et de renforcer leur maîtrise des classes.

Le ministre s'est ensuite rendu dans l'école communale Ouled Mhamed (Direction provinciale de Settat), où il a consulté des statistiques et des données sur l'école et sa structure pédagogique et matérielle. La création de cette institution vise à renforcer le réseau d'écoles communales et l'offre scolaire sur l'ensemble du territoire national ce type d'établissement étant un levier pour rapprocher l'école des élèves dans le monde rural et encourager la l'éducation de la fille rurale, outre la rationalisation des ressources.

La capacité d'accueil de cette institution est de 500 élèves. Trois cents bénéficieront de ses services durant cette année scolaire, 120 d'entre eux bénéficiant du service de transport scolaire.

L'établissement propose également divers services liés à l'accompagnement social (Initiative Royale 1 million de cartables, Programme Tayseer, cantine scolaire, internats et transport scolaire), dans le but de réduire le phénomène de décrochage scolaire, de favoriser la scolarisation et de garantir le principe d'équité spatiale, socio-économique et sociale.

A cette occasion, Benmoussa a souligné, dans une déclaration à la presse, qu'il s'agit de visites de terrain visant à s'informer de près des préparatifs à la rentrée scolaire, notant que la province de Médiouna connaît une hausse de la population d'année en année avec le relogement de ménages au niveau du territoire de la province, ce qui nécessite une programmation proactive pour assurer toutes les conditions d'accueil des étudiants nouvellement inscrits ou à réinscrire.

Le ministre a indiqué que cette planification vise, en outre, à réduire la surpopulation aux écoles, soulignant l'importance de créer de nouveaux établissements dont 38 sont prévus pour cette année scolaire, soit l'équivalent d'environ 250 classes, outre l'élargissement d'établissements existants.

 

Lisez nos e-Papers