Menu
Search
Samedi 24 Février 2024
S'abonner
close
Samedi 24 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Régions

Le Zoo de Rabat fête son 11ème anniversaire et donne des nouvelles des Lions de l'Atlas

Le Jardin Zoologique National de Rabat accueille à ce jour 40 Lions de l'Atlas dans le cadre d'un programme de sauvegarde de cette espèce. Pour son 11ème anniversaire, et quelques semaines après l'exploit au mondial de nos autres Lions, le zoo les présente au grand public via une vidéo partagée sur ses réseaux sociaux.

Le Zoo de Rabat fête son 11ème anniversaire et donne des nouvelles des Lions de l'Atlas

Le Jardin Zoologique National de Rabat, inauguré en 2012 par le prince héritier Moulay El Hassan, célèbre son 11ème anniversaire, en ce mois de janvier 2023. 

A cette occasion, le Zoo de Rabat vient de donner des nouvelles des 40 Lions de l'Atlas qui y vivent actuellement et qui font l’objet d’un programme de conservation à travers la reproduction rationnelle et régulière, la réorganisation continue des groupes reproducteurs et l’amélioration des connaissances relatives au comportement et aux sciences vétérinaires de cette espèce. 

Le Jardin zoologique de Rabat assure des missions de divertissement, d’éducation à l’environnement, de conservation de la faune sauvage, et de recherche scientifique. Avec son concept ouvert étalé sur 27 ha, et son parcours de visite retraçant 5 des principales biozones africaines, le zoo de Rabat offre une immersion à travers les écosystèmes du Maroc et d’Afrique et la découverte de plus de 1800 animaux représentant 180 espèces, parmi les espèces marocaines et africaines. Durant ces onze années, le zoo a accueilli environ 6 millions de visiteurs. 

Cette offre a été enrichie par l’ouverture en 2016 d’un parcours muséographique, dédié à la mise en valeur du patrimoine paléontologique du Maroc, et d’un vivarium ouvert en 2019, reconstituant les biotopes d’origine de plus de 40 espèces de reptiles.

La collection animale du Jardin zoologique de Rabat fait l’objet de programmes de conservation dans le but de sauvegarder ce patrimoine faunistique, en particulier les espèces menacées de disparition comme les antilopes sahariennes avec l’objectif de leur réintroduction dans la nature ou les espèces éteintes à l’état sauvage.