Menu
Search
Jeudi 18 Avril 2024
S'abonner
close
Jeudi 18 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Fête du Trône 2006

Pique-notes : honneur aux Dames !

Une femme chef de groupe parlementaire.
C’est aujourd’hui chose faite. Et c’est au Parti du progrès et du socialisme que l’on doit cette « révolution » qui vient bousculer certaines mœurs « machistes » au sein de la vénérab

No Image
Un aveu franc d’une femme qui se sent investie d’une lourde responsabilité.
La révolution des femmes a touché le Parlement. Nouzha Skalli du PPS, Fatna Kihl du MP et Milouda Hazib du PND en sont l’illustration.

Les deux dernières ont été portées respectivement au poste de deuxième vice-présidente du Parlement et de questeur. Elles sont les premières femmes a investir ces postes, autrefois chasse gardée des hommes.

Ces faits inédits marquent la rentrée parlementaire et lui donnent un caractère tout particulier.
Les postes de décision au sein de l’hémicycle se féminisent. Un baume. La revendication des ONG féminines est ainsi à moitié exaucée.
L’élargissement d’une telle représentativité des femmes est évidemment à souhaiter. Mais un bon début est déjà là.

Il nous fait oublier quelque peu la frustration de voir se dérouler des communales quasi exclusivement masculines. La femme était à l’évidence le parent pauvre de cette consultation de proximité.

Yasmina Baddou et Asmae Chaâbi, élues à la tête d’entités locales à Casablanca et à Essaouira, ont permis de sauver la face. Leurs partis respectifs,
en l’occurrence l’Istiqlal et l’USFP, s’en trouvent les premiers gagnants en termes d’image. Voilà des partis politiques qui ont osé faire taire les résistances dans leurs rangs et porter des femmes à des postes de décision.

Ces femmes, qui se refusent à croire que le seul critère qui a poussé à les choisir réside en leur féminité, sont conscientes de la responsabilité
qui est la leur aujourd’hui.

Elles auront, pour certaines, la mission de gérer les affaires de la collectivité et, donc, de veiller aux intérêts des citoyens et, pour les autres celle de représenter dignement ces propres citoyens.

Elles sont toutes sensibles aux préoccupations de leurs concitoyens. Leur action, leur parcours en témoignent. Leur détermination est un gage de bonne foi.
Lisez nos e-Papers