Menu
Search
Vendredi 24 Mai 2024
S'abonner
close
Vendredi 24 Mai 2024
Menu
Search

La 5e édition du fica de Meknès du 14 au 20 avril : Un Festival tout en animation

La 5e édition du Festival international du cinéma d'animation de Meknès (FICAM 05) se tiendra du 14 au 20 avril prochain donnant à voir les plus grandes productions mondiales tout en permettant au grand public de rencontrer des maîtres incontestés de ce g

No Image
La présente édition de FICAM 05, initiée par l'Institut français de Meknès en partenariat avec la cinémathèque et le service de coopération et d'action culturelle de l'ambassade de France à Rabat, se décline en trois axes à travers une programmation cinématographique, des formations et des expositions, ont indiqué les organisateurs du festival, vendredi à Casablanca, lors d'une conférence de presse.

FICAM 05 se démarque des précédentes éditions par une programmation aussi riche que variée avec une rétrospective-hommage, des films récents, des films classiques ainsi que des séances scolaires ciblant quatre tranches d'âge de 3 à 7 ans, de 7 à 11 ans, de 11 à 15 ans et 15 ans et plus. Inscrit dans la continuité comme événement incontournable du cinéma d'animation au Maroc et plus largement en Afrique, ce festival consacrera un hommage à l'une des références du film d'animation en France en l'occurrence Jean-François Laguionie, en présentant une rétrospective de l'ensemble de son oeuvre, courts et longs métrages confondus, dont le dernier en date est présenté en avant-première au Maroc «L'Ile de Black Mor».

Des films récents seront à l'honneur tels le long métrage sud-coréen «Oséam» primé du grand prix au Festival d'Annecy en 2004. Dans la catégorie films classiques, seront proposés des dessins animés égyptiens réalisés dans les années quarante par les frères Frenkel, pionniers du film d'animation dans le monde arabe ainsi que de grands succès du cinéma d'animation (Qui veut la peau de Roger Rabitt, L'étrange noël de Mister Jack, Les aristochats).
La 5-ème édition de FICAM 05, qui présentera aussi des films d'étudiants, proposera également des spectacles à l'adresse des enfants dans les quartiers défavorisés.

Evoquant le volet formation mise en place depuis trois ans, les organisateurs ont tenu à rappeler que ces sessions de formations contribuent à l'émergence d'une dynamique créative au Maroc dans ce domaine, faisant savoir, en outre, que deux ateliers seront destinés à des étudiants lauréats d'écoles d'art marocaines.
Le premier concernant le story board dans le cinéma d'animation permet d'explorer les différentes techniques de dessin, alors que le second proposera une initiation pratique aux techniques spécifiques de l'écriture de scénarios de séries d'animation pour enfants.

D'autres évènements constitueront l'environnement artistique de FICAM 05 notamment les machines cinématographiques (créations originales s'inspirant de différents systèmes à effets optiques), une exposition proposée d'animation autour de photographies de films et de réalisateurs d'animation, et autre qui retracera le parcours artistique du caricaturiste algérien Slim, auteur de dessins animés dont le court métrage «Bouzid et le train».

Des rencontres-débats permettront au public d'échanger avec des spécialistes nationaux et étrangers de ce type de cinéma parmi lesquels Laguionie, Christophe Heral qui a composé la musique de «L'île de Blak Mor» ou encore le caricaturiste Slim et des professionnels de l'agence du court-métrage de l'école nationale supérieure des arts décoratifs.

Le film marocain ne sera pas en reste puisque huit courts métrages sont au programme dont cinq seront projetés en avant-première. S'intéressant plus au scénario, FICAM prévoit de mettre en place à partir de l'année prochaine un prix à cette catégorie pour stimuler davantage les jeunes talents créatifs qui, pour le moment, accordent plus d'attention aux techniques d'animation. Devenue une tradition, la tournée nationale du FICAM dans plusieurs villes du Royaume s'étendra cette année à 7 cités, à savoir Fès, Kénitra, Rabat, El Jadida, Marrakech, Agadir, Essaouira et Casablanca, et ce du 15 avril au 4 juin prochains. Les organisateurs du festival, qui tablent sur l'affluence d'un public nombreux aux projections, dont les billets sont fixés à 5 DH, ont rappelé que la précédente édition avait enregistré 9.500 entrées.

Seront projetés à cette édition un panorama de films représentant notamment des pays asiatiques (Japon, Corée du Sud, Iran), européens (France, Danemark, Grande Bretagne, Norvège), américains (USA) et du monde arabe (Maroc, Egypte).
Lisez nos e-Papers