Régions

Casablanca

La grande pagaille à Derb Omar

LE MATIN

D'une pagaille à l'autre, les Casablancais et les visiteurs de la ville n'ont qu'à subir les contraintes.

D'une pagaille à l'autre, les Casablancais et les visiteurs de la ville n'ont qu'à subir les contraintes.

Les habitants de la métropole doivent regarder avec beaucoup d'envie les chantiers ouverts dans plusieurs villes du Royaume. Ceux qui font le déplacement vers le nord du pays, en reviennent souvent en narrateurs des belles choses qui y ont été construites.

En fait, le problème est que personne ne comprend que la plus grande ville du Maroc, son poumon économique, son cœur battant dans l'industrie comme dans le commerce, ne puisse jouir d'un environnement urbain meilleur. Car, si l'on excepte le chantier du tramway, qui a pris des lustres avant de commencer à prendre forme, l'on a l'impression que rien ne bouge. Or, qui ne bouge pas recule, dit l'adage. La métropole grandit au fil des jours, sans que l'on la réfléchisse pour autant. En effet, quand on circule dans les artères de la ville, c'est la pagaille qui s'impose aux yeux. Les exemples sont légion, et il n'y a qu'à faire un tour aux environs de Derb Omar pour s'en rendre compte. Un bouchon permanent et qui ne semble pas prêt de disparaître d'aussi tôt. Plantons le décor. Il est 16 heures. Pas moyen de négocier le passage de l'avenue Mohammed VI pour traverser vers le centre-ville. Tous les passages environnants sont pris au piège de l'anarchie.

Ici et là, on charge et on décharge les camions. Et pour ne pas faciliter la tâche, ce sont les petits véhicules, stationnés le plus souvent en deuxième position, qui bloquent davantage la zone. Du coup, en allant vers le centre-ville, la plupart des personnes sont sommées d'emprunter l'avenue Lalla Yacout. En additionnant les bus et les grands taxis, la circulation s'apparente facilement à l'enfer. Le tableau devient plus sombre quand on y ajoute les concerts de klaxons et la pollution tout court. D'une pagaille à l'autre, les Casablancais et les visiteurs de la ville n'ont qu'à subir les contraintes. Dans le silence. Et quand on sait que les foules sont denses pour s'approvisionner en différents produits, on imagine, aisément, à quoi ressemble un quart d'heure dans ces lieux. Et pour aggraver les choses, les vendeurs à l'étalage (ferracha) occupent une bonne partie du trottoir.

On ne peut certes pas trancher, mais il semble qu'aucun responsable ne passe par cette zone. D'autant que le tissu de problèmes est visible à l'œil nu. En fait, la logique, tendant à ce que « la ville blanche » rentre dans le club des grandes métropoles, aurait voulu qu'on prenne à bras-le-corps les travers que vit cette zone. Pourtant, par ouï-dire, on avait entendu parler d'un projet de délocalisation des commerces sur place. Sans suite. Les informations qui circulent font état du refus catégorique des concernés de se déplacer. Le cas échéant, tout porte à croire que la résolution de ce problème est renvoyée aux calendes grecques. A moins d'une volonté inébranlable des responsables, à tous les étages, de la gestion de la ville de venir à bout de cette grande pagaille.

Autre site, même situation…

Il y a quelques années, on avait élargi l'ex-avenue Mediouna, rebaptisé Mohammed VI. Cela devait augurer d'une nouvelle vie à une avenue bordée, du côté de la Place Annasr, par divers commerces. Dans la foulée, des immeubles ont été construits et on se disait que les camions, qui desservent différentes villes du Royaume, allaient trouver refuge ailleurs.
Pas du tout. Là encore, on ressort la «raison économique». Les responsables vous diront qu'ils ne peuvent les chasser de là, pour la simple raison (excusez la tautologie) qu'il n'existe pas d'autres alternatives. Car il faut bien qu'ils soient tout près des commerces du coin. Le transbordement ne pouvant être opéré sur une autre zone.
Le fait accompli, quoi ! Là encore, le problème risque de se pérenniser. Les habitants de cette zone, tout comme les automobilistes, n'ont qu'à prendre leur mal en patience.

Services

Météo

Casablanca 19 octobre 2019

66.74°F

19.3°C

Meteo Casablanca
  • 18.8°C
    cloudy
  • 18.7°C
    cloudy
  • 18.7°C
    cloudy
  • 16.8°C
    cloudy
  • 15.4°C
    rain

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 19 octobre 2019

  • As-sobh : 06:10
  • Al-chourouq : 07:35
  • Ad-dohr : 13:21
  • Al-asr : 16:26
  • Al-maghrib : 18:56
  • Al-ichae : 20:10

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports NBA
Rennes v Reims - French Ligue 1 2019/20 4K

02:00

Chaine : Al Aoula
Amoudou

03:10

Chaine : Euronews
Global Week-End

03:43

Chaine : Bein Sports News
LIGUE 1 NEWS - NEWS 2019

03:30

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 19 octobre 2019

66.74°F

19.3°C

Meteo Casablanca
  • 18.8°C
    cloudy
  • 18.7°C
    cloudy
  • 18.7°C
    cloudy
  • 16.8°C
    cloudy
  • 15.4°C
    rain

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 19 octobre 2019

  • As-sobh : 06:10
  • Al-chourouq : 07:35
  • Ad-dohr : 13:21
  • Al-asr : 16:26
  • Al-maghrib : 18:56
  • Al-ichae : 20:10

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

+0.53 %

+0.54 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports NBA
Rennes v Reims - French Ligue 1 2019/20 4K

02:00

Chaine : Al Aoula
Amoudou

03:10

Chaine : Euronews
Global Week-End

03:43

Chaine : Bein Sports News
LIGUE 1 NEWS - NEWS 2019

03:30

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X