Menu
Search
Mardi 18 Juin 2024
S'abonner
close

Loisirs : que des bienfaits

Les temps de loisir et de repos sont essentiels à l'épanouissement des enfants. Cependant, les parents ne sont pas tous conscients de cela.

Loisirs : que des bienfaits
A partir de l'âge de 8 ans, l'enfant est en mesure de faire des choix.
Sport, dessin, activités manuelles, théâtre, musique, sorties… les activités de loisirs, ce n'est pas ce qui manque. Pourtant, plusieurs enfants n'en pratiquent aucune, bien qu'elles soient indispensables à leur développement psychique et physique. Certes, la vie scolaire occupe une grande place dans la vie de nos chérubins. Mais l'école, aussi importante soit-elle, ne constitue qu'une partie de leur vie. Il faut donc que les parents pensent à fructifier le temps libre de leurs enfants par des activités de loisirs. Ces dernières sont indispensables à l'épanouissement des plus jeunes. Elles sont grandement bénéfiques pour son évolution.

Des études ont démontré que la participation des enfants à des activités de loisir leur permet d'acquérir des habiletés et des compétences, de faire la connaissance des responsables des programmes et d'adultes qui représentent des modèles positifs, d'acquérir une meilleure santé physique et affective, d'acquérir des aptitudes psychosociales, d'améliorer leur estime d'eux-mêmes, leurs résultats scolaires et leurs relations avec leurs camarades et les membres de leur famille, d'acquérir des valeurs sociales et des connaissances pratiques dans des domaines tels que le leadership, la prise de décision et la résolution de problèmes, de prendre de saines habitudes qui peuvent les suivre dans leur vie d'adultes, de participer à la vie de leur collectivité, en éprouver de la fierté et, par-dessus tout, et enfin, de s'amuser et acquérir de nouvelles habiletés et se trouver entre amis. Pourtant, qu'ils soient conscients de ces bienfaits, les parents ont souvent du mal à organiser les loisirs de leurs enfants. Pour plusieurs, cela ressemble à un vrai casse-tête. Ils se posent toute une liste de questions.«Comment choisir ? Comment offrir à l'enfant le maximum de possibilités, sans faire exploser son emploi du temps ? Comment utiliser le temps disponible ? Comment le rendre utile pour l'épanouissement de l'enfant ? » Les activités de loisirs sont aussi nombreuses que différentes : sportive, culturelle, artistique… Il n'est donc pas toujours évident de choisir, face à l'offre extrêmement large. Pour certains parents, c'est plus compliqué. Il s'agit des enfants voulant à la fois tâter du pinceau, gratter de la guitare et jouer au football. Pour d'autres parents, le choix est assez simple. C'est le cas lorsque l'enfant a une certaine passion qu'il défend. En effet, il faut toujours tenir compte des goûts et des envies de l'enfant. Les parents doivent toujours rester à l'écoute. Le premier concerné est l'enfant. Il commence à être en mesure de faire des choix dès l'âge de huit ans. Son avis reste le plus important et il doit être pris en considération avant toute autre chose.

Il s'agit de loisirs, pas de travaux forcés. De nombreux facteurs, qui lui permettent également de se structurer, le contraignent déjà quotidiennement : l'heure du lever, les repas, l'école. En ce qui concerne le temps consacré aux loisirs, il est nécessaire de tenir compte de ses goûts et de ses envies. L'obliger à s'inscrire à une activité qui lui déplait l'amènerait rapidement à en être dégoûté, et à s'en détourner dès qu'il le peut. Enfin, les parents ne doivent pas hésiter à encourager la curiosité de leurs enfants, car un enfant ne sait pas toujours ce qu'il veut faire. Les parents doivent être présents pour l'aider à développer son esprit d'équipe, à découvrir d'autres univers, à apprendre une langue ou encore à s'éveiller artistiquement avec des cours de musique ou des loisirs créatifs. Il faut à tout prix essayer d'éviter les effets de mode ou de transposer ses propres désirs sur l'enfant. Son loisir doit lui ressembler et l'aider dans son développement personnel et son épanouissement, pas celui de ses parents ! Attention, certains enfants rêvent de tout faire et de tout essayer ! Il faut également leur apprendre à faire des choix, et à s'y tenir par la suite.

Le sport, la passion de plusieurs enfants

Il existe plusieurs raisons qui rendent les jeunes passionnés du sport. Ce dernier leur donne l'opportunité de bouger, voir leurs capacités s'améliorer, se mesurer aux autres, se procurer des émotions, des tensions et des réussites. Conscients du rôle important que joue le sport dans le développement des enfants, plusieurs parents inscrivent leurs bambins dans différentes activités sportives. En effet, sur le plan physique, la pratique d'un sport permet à l'enfant d'adopter une bonne hygiène de vie. Elle lui assure un développement harmonieux des muscles et permet une bonne statique vertébrale. Elle contribue également à lutter contre la sédentarité qui, dans nos sociétés, touche de plus en plus les enfants, que ce soit devant la télévision, l'ordinateur ou la console de jeux. Et puisque le physique et le psychique sont complémentaires, comme l'explique si bien la célèbre citation «un esprit saint dans un corps saint», une activité sportive a aussi des bienfaits sur la psychologie des enfants.
---------------------
EXPLICATIONS: Dr. BENJELLOUN,
Pédopsychiatre

«Même le mauvais élève, a droit aux loisirs !»

Quelle valeur ajoutée pour les enfants qui pratiquent des loisirs ?
Ce sont des espaces de liberté (loin des parents), d'expérimentation, de plaisir, de découverte, avec un adulte, le moniteur, qui n'est pas une figure apparente. On peut donner libre cours à son expression, à son imagination, avec un petit travail. Certes, cela permet de gagner en confiance, de se construire une meilleure image de soi, tout en respectant les règles, celles du loisir, et préfigure d'autres règles, qu'on devra respecter toute la vie. Je n'hésiterai pas à affirmer que ces espaces sont surement tout aussi importants que les apprentissages de l'école, parfois plus importants pour certains enfants ou adolescents à certains moments de leur vie. Malheureusement, personne ne l'entend ainsi, ni les pouvoirs, ni les parents, ni l'école.

Quel rôle doivent jouer les parents ?
Accompagner les enfants dans leurs choix (ce ne doit jamais être le choix ou le rêve d'un parent); respecter ces choix; autoriser l'enfant à mal faire (éviter la performance, comme à l'école, en favorisant plutôt la maîtrise); autoriser l'enfant à arrêter, à changer, à reprendre... et payer, sans rien attendre en contrepartie. Certains parents pensent à tort, que ces loisirs se méritent: même un enfant turbulent, mauvais élève, y a droit, et peut être plus même qu'un autre !

Que risque un enfant privé de temps de loisir ?
Une imagination qui s'appauvrit. Un horizon restreint, qui se limitera probablement à la télévision, aux ordinateurs! Des troubles de la socialisation... bref, la vie est dehors, avec les copains, les amis...

Est-ce que les activités proposées par l'école sont suffisantes ?
Définitivement, non! De plus, il faut que les activités soient dissociées de l'école. Imaginez-vous, dès que vous avez envie de sortir, de vous amuser, de partager tous vos loisirs avec vos collègues de bureau, vos patrons... Non, les loisirs, c'est avec d'autres enfants que ceux de l'école, d'autres maîtres que ceux de l'école, d'autres murs que ceux de l'école.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.